Recevez chaque lundi la newsletter

  • Les dernières fonctionnalités des réseaux sociaux
  • Conseils stratégiques & opérationnels pour le Community Manager
 

Afin de comprendre les problématiques rencontrées par les entrepreneurs sur les médias sociaux, j’ai décidé de consacrer une rubrique complète au décryptage de ces nouveaux outils par secteur d’activité.

Vous pouvez retrouver les neuf premiers épisodes de cette série ici :

Episode 1 : l’hôtellerie
Episode 2 : l’e-commerce
Episode 3 : les professions libérales
Episode 4 : les organisations non gouvernementales
Episode 5 : les agences immobilières
Episode 6 : les bars et restaurants
Episode 7 : les instituts de beautés et spas
Episode 8 : les parfumeries
Episode 9 : les fleuristes

Cette fois-ci, je vais m’intéresser de plus près à la communication social-média des coiffeurs.

Problématiques du secteur

Les objectifs principaux d’un salon de coiffure sont dans un premier temps de fidéliser la clientèle déjà venue se faire coiffer, et développer sa notoriété pour accueillir de nouveaux clients.

Objectif fidélisation :

A la différence d’autres types de commerce, le temps passé entre le professionnel et le client est relativement long (20/30 minutes voire plusieurs heures). De ce fait, un capital confiance peut s’instaurer afin de donner une véritable raison de fidélisation au client.

Si celui-ci est satisfait, pourquoi irait-il ailleurs pour sa prochaine coupe de cheveux ?

Objectif développement du portefeuille client :

Dans le cadre d’un commerce de proximité tel qu’un salon de coiffure, la mécanique de bouche à oreille est très forte dans la mesure où l’une personne recommandera un salon/coiffeur à ses amis, si celle-ci est satisfaite.

L’autre levier à disposition du coiffeur réside dans la démonstration d’expertise. Lorsqu’une personne va se faire couper les cheveux, elle veut s’assurer que le professionnel est compétent et recommandé/recommandable.

La présence d’un salon de coiffure sur les réseaux sociaux pourra permettre de répondre à ce besoin d’informations expertes à destination du potentiel client.

De nombreux facteurs sont pris en compte par les clients tels que :

– l’expertise & sympathie du professionnel
– l’atmosphère & réputation du salon
– les tarifs des produits/services
– la réputation globale du salon

Nous verrons tout au long de cet article les différents objectifs marketing que les salons de coiffures peuvent atteindre sur les réseaux sociaux, afin de fidéliser et développer le portefeuille client de l’enseigne.

1) Démonstration d’expertise du salon / coiffeur

Afin de rassurer les internautes quant aux compétences du professionnel, la démonstration d’expertise sous la forme d’articles, photos ou vidéos peut être un excellent levier.

Cette démonstration permet de guider l’internaute lorsqu’il se pose la question : comment puis-je être sûr que ce coiffeur est un bon professionnel ?

Dans cette première partie, je vais m’intéresser à des exemples de salons ayant bien intégré cette démarche dans leur communication sur les réseaux sociaux.

– Exemple Camille Albane

La chaîne de salons de coiffure Camille Albane propose sur sa page Facebook des conseils coiffure à destination des fans de la page. Dans l’exemple ci-dessous, il est expliqué les règles à respecter pour se faire un chignon bun.

La publication régulière de contenus experts similaires consiste en une véritable raison de fidélisation des internautes, dans la mesure où vous vous positionnez en tant que référence « coiffure ».

– Exemple David Mallett

Dans le même esprit mais cette fois-ci en vidéo, c’est le célèbre coiffeur David Mallett qui propose sur sa page Facebook une vidéo tutorielle destinée à guider les internautes dans l’utilisation du spray. (copie d’écran ci-dessous)

L’apport de conseils par la vidéo, lorsque celle-ci est bien faite, permet de crédibiliser et place sur un piédestal le professionnel sachant se mettre en valeur.

Le coiffeur dispose également d’une chaîne Youtube dédiée à l’hébergement de toutes ses vidéos, comme nous pouvons le voir ci-dessous :

– Exemple Alexandre Henry

L’apport de conseils peut se faire également via un blog dédié, où le professionnel va recenser l’ensemble de ses conseils portant sur la coiffure ou la beauté.

Ces articles de blog font l’objet de publications sur la page Facebook, comme nous le voyons ci-dessous :

Lorsque l’internaute clique sur l’une de ces publications, il obtient alors un article apportant de nombreuses informations sur la problématique posée.

Voici ci-dessous une capture d’écran d’un article du blog d’Alexandre Henry :

Au-delà d’apporter du conseil gratuit à sa communauté, le coiffeur profite du référencement naturel permis par la création de ces articles de blog.

Pour preuve, si une personne se pose la question « Quel est le rôle d’un coiffeur visagiste », il y aura de fortes chances pour qu’elle tombe sur cet article, comme nous le voyons sur les résultats Google ci-dessous :

– Exemple Bruno Liénard

Dans ce cas précis, le coiffeur Bruno Liénard propose sur sa page Facebook et sa chaîne Youtube une vidéo extraite d’une émission de la chaîne de télévision France 2.

L’objet de la vidéo porte sur les méthodes de coiffure particulières des enfants énoncées par le professionnel devant la caméra de la chaîne.

A cette occasion, le coiffeur peut appuyer le sceau de son expertise par « l’approbation » d’une chaîne de télé, créant l’effet immédiat du « Vu à la télé ».

Il paraît alors naturel de publier cette vidéo afin de montrer la réputation/notoriété du salon, qui d’ailleurs ne trompe personne à la vue du nombre de fois que le contenu a été lu.

Par le choix des bons mots-clés et l’apport de bons conseils, la vidéo a été vue près de 120 000 fois en seulement quelques mois. Cette audience est particulièrement excellente pour une structure de cette taille et ce sans budget promotionnel.

– Exemple Laure Gabillet

Afin de démontrer ses qualités de coiffeuse professionnelle, Laure Gabillet propose un album photo sur Facebook où elle recense  des cas de coiffure en mode « avant/après ».

De cette manière, l’internaute peut comprendre instantanément le potentiel de la coiffeuse, par la visualisation des transformations apportées par ses coupes de cheveux.

La coiffeuse met alors en avant son talent et sa créativité pour laisser les internautes juges de ses compétences en tant que coiffeuse. Une excellente manière de trouver de nouveaux clients.

 2) Développement de la notoriété de l’enseigne

Votre salon est unique. Il dégage une atmosphère qui lui est propre et doit être mis en avant aux yeux des internautes. Les réseaux sociaux tels que Facebook permettent de faire transpirer le charme de vos locaux pour séduire votre audience.

Communiquer sur l’atmosphère est un point, mais il est également important de parler de vos produits, retours sur événements ainsi que la revue de presse si vous en disposez d’une.

Cap sur des exemples concrets de salons/coiffeurs ayant bien compris l’intérêt de développer leur notoriété via les médias sociaux.

A) Atmosphère générale du salon

Comme je l’ai dit plus haut, l’atmosphère se dégageant de chaque salon est unique, surtout lorsque le coiffeur y a apporté sa petite touche personnelle par de la décoration ou par un mobilier original.

Il est donc important que les internautes puissent la ressentir.

– Exemple Bruno raconte-moi tes ciseaux

La spécialité du salon Bruno raconte-moi tes ciseaux est la coiffure d’enfants. La décoration et le mobilier sont spécialement adaptés aux jeunes clients, où ceux-ci peuvent même parfois jouer du piano comme nous le voyons sur la copie d’écran ci-dessous :

L’ambiance ainsi dégagée par la prise de cette vidéo permet aux internautes de pouvoir se rendre compte que les enfants se sentent comme chez eux dans le salon de coiffure.

– Exemple David Mallett

Sous une forme plus cadrée et préparée, le salon de coiffure de David Mallett fait l’objet d’une vidéo de présentation des locaux, comme nous pouvons le voir ci-dessous :

De qualité professionnelle, cette production est un grand plus dans la valorisation de l’image du salon dans l’esprit du potentiel client.

Elle permet à l’internaute de visualiser l’ambiance et de se projeter pour une éventuelle coupe de cheveux.

– Exemple Zazen Paris

Si vous n’avez pas forcément de budget à consacrer à la réalisation d’une vidéo, vous pouvez très bien constituer un album photo présentant toutes les pièces de votre salon.

C’est ce qu’a fait le salon Zazen Paris, comme nous le voyons sur la copie d’écran ci-dessous :

Cet album permet de matérialiser dans l’esprit de l’internaute l’architecture et l’ambiance se dégageant de votre salon, élément crucial dans l’esprit du consommateur.

B) Retours sur évènement

Vous organisez des évènements au sein de votre salon de coiffure ? Pourquoi ne pas en faire part à votre communauté !

Ces différents reportages photos que vous pourrez constituer permettront aux internautes de comprendre votre dynamisme, et les inciter à se rendre aux prochains évènements.

– Exemple David Mallett

Dans cet exemple, le salon de coiffure parisien revient sur un évènement organisé en partenariat avec une parfumerie. De ce fait, les clientèles des deux enseignes peuvent se rencontrer. Cet échange de notoriété bénéficie donc au salon et à la parfumerie.

– Exemple Mario Lopes

Certains salons profitent de leur page Facebook pour publier des retours sur évènements photo où l’on peut voir les coiffures réalisées par un professionnel.

Sur la copie d’écran ci-dessous, nous observons la publication de photos issues d’un show Baltard, où la personne en scène est coiffée par le propriétaire de la page :

Le travail du professionnel est alors mis en avant auprès de plusieurs dizaines voire centaines de personnes dans la salle.

– Exemple Nathalie Tuil

Vous organisez une rencontre avec la presse pour faire parler de vos derniers produits ? A l’instar de Nathalie Tuil, n’hésitez pas à en faire le retour sur votre fan page sous la forme d’un album photo.

Au-delà de montrer le dynamisme de votre enseigne, vous pourrez faire la promotion des derniers produits présents dans votre catalogue.

C) Mise en avant des produits

Parce que vous n’êtes pas seulement l’endroit où l’on se fait couper les cheveux, vous pouvez également profiter de votre présence social-média pour faire la promotion de votre catalogue de produits.

– Exemple David Mallett

C’est ce qu’a bien compris David Mallett sur sa page Facebook, par la promotion de l’un de ses sprays dont il fait aussi la promotion dans un tutoriel vu plus haut dans cet article.

– Exemple Zazen Paris

Dans cet exemple, le salon Zazen met en avant l’un des produits de son catalogue par la publication d’une vidéo de la marque.

– Exemple Nathalie Tuil

Enfin, vous pouvez très bien constituer un album photo comme le fait Nathalie Tuil ci-dessous, afin de promouvoir certains produits de votre catalogue.

D) Revue de presse

La presse parle de vous ? Pourquoi ne pas en faire part à votre communauté !

Afin de concrétiser cela, je vous propose d’observer les exemples de salons ayant pris la peine d’isoler puis partager les contenus presse parlant d’eux.

Une manière de gagner en reconnaissance et notoriété.

– Exemple David Mallett

– Exemple Nathalie Tuil

E) Relations blogueurs

Les blogueurs beauté/mode sont également susceptibles de parler de votre salon sur leurs espaces sociaux : blog, page Facebook, compte Twitter…

Il sera important dans un premier temps de détecter le plus rapidement possible toutes les personnes pouvant vous mentionner sur le web par l’intermédiaire d’articles.

Ces internautes participent au développement de la notoriété de votre établissement, et pour certains, peuvent générer un flux de visiteurs supplémentaires lorsque ceux-ci sont jugés influents.

Pour démontrer l’importance de ces écrits, je vous propose d’observer les 3 exemples d’articles de blog ci-dessous.

– Exemple Nathalie Tuil

– Exemple David Mallett

– Exemple Bruno raconte-moi tes ciseaux

3) Gestion de la relation client

Parce que les internautes peuvent échanger avec votre marque de différentes façons, il sera capital pour vous d’assurer une gestion de la relation client permanente.

Que ce soit dans les commentaires d’une publication, sur l’encart « Recommandations » ou en message privé, l’internaute a de multiples moyens de se plaindre, se montrer satisfait ou vous poser des questions sur votre marque ou vos services.

– Exemple Espace Coiffure Paris

Dans ce cas, le salon permet aux internautes de pouvoir déposer des commentaires directement sur la page Facebook de l’enseignement.

Et l’on se rend compte que les commentaires présents y sont très positifs, ce qui contribue à la construction d’une e-réputation positive.

– Exemple Nathalie Tuil

Dans cette situation, une internaute pose la question de savoir si les produits proposés par Nathalie Tuil sont testés par les animaux.

Le travail du Community Manager est donc de prendre la parole pour rassurer et guider l’internaute dans son processus de décision d’achat.

4) Génération de ventes supplémentaires

Le dernier avantage marketing de l’utilisation des réseaux sociaux peut se manifester par la génération de ventes supplémentaires.

Dans certains cas, les salons proposent régulièrement des offres spéciales portant sur les produits ou services durant une durée limitée.

Ces démarches sont selon moi possibles pour certains salons « Grand Public », mais difficilement envisageables pour des salons de plus grande renommée.

– Exemple Coiffeur Kut

– Exemple VOG Coiffure

– Exemple Coupeido 

– Exemple Tchip Coiffure

Conclusion

Par l’écriture de cet article, j’ai souhaité retracer l’ensemble des opportunités permises par les réseaux sociaux pour les salons de coiffure.

Il sera alors bien important pour ces professionnels de mettre en avant leurs locaux, démontrer l’expertise du ou des professionnels et d’assurer un SAV sur les espaces sociaux.

Saurez-vous en tirer partie ?

 

Clément Pellerin – Community Manager Freelance & Formateur réseaux sociaux

Recevez chaque lundi la newsletter

  • Les dernières fonctionnalités des réseaux sociaux
  • Conseils stratégiques & opérationnels pour le Community Manager
 
Written by Clément Pellerin