Recevez chaque lundi la newsletter du Community Manager

  • Les dernières fonctionnalités des réseaux sociaux
  • Les outils indispensables du Community Manager
  • Des conseils stratégiques & opérationnels pour le Community Manager
 

Afin de comprendre les problématiques rencontrées par les entrepreneurs sur les médias sociaux, j’ai décidé de consacrer une rubrique complète au décryptage de ces nouveaux outils par secteur d’activité.

Vous pouvez retrouver les quatorze premiers épisodes de cette série ici :

Episode 1 : l’hôtellerie
Episode 2 : l’e-commerce
Episode 3 : les professions libérales
Episode 4 : les organisations non gouvernementales
Episode 5 : les agences immobilières
Episode 6 : les bars et restaurants
Episode 7 : les instituts de beautés et spas
Episode 8 : les parfumeries
Episode 9 : les fleuristes
Episode 10 : les coiffeurs
Episode 11 : les librairies indépendantes
Episode 12 : les opticiens
Episode 13 : les universités et écoles supérieures
Episode 14 : les agences de voyages

Cette fois-ci, je vais m’intéresser de plus près à la communication social-média des avocats.

Problématiques du secteur

Avant de choisir un avocat ou cabinet d’avocats, de nombreux critères vont être comparés dans le processus de décision du futur client :

– l’avocat ou l’établissement a-t-il une bonne réputation ?
– est-ce que ceux-ci sont majoritairement victorieux lors de plaidoiries au tribunal ?
– le rapport qualité/prix est-il raisonnable ?

Pour tenter de répondre à ces questions, certains avocats ont déjà pris l’initiative de communiquer via les réseaux sociaux pour développer leur notoriété.

Dans la mesure où ceux-ci n’ont pas le droit de prospecter, ils doivent savoir se mettre en avant par la production de contenus visant à rassurer de potentiels clients.

Tout le long de cet article, je vais donc m’intéresser aux objectifs de présence des avocats sur les médias sociaux :

1) La démonstration d’expertise de l’avocat ou du cabinet
2) Le développement de la Marque Employeur
3) La gestion de la relation client

1) Démonstration d’expertise du cabinet

Dans cette première partie, je vais m’intéresser aux différentes méthodes à disposition des avocats pour mettre en avant leur expertise sur les médias sociaux.

Que ce soit sous la forme d’articles de blog ou de vidéos, cet apport de conseil gratuit aux internautes est extrêmement valorisant.

D’autre part, nous verrons comment ces professionnels mettent en avant leurs réussites dans l’objectif d’asseoir leur réputation et rassurer de potentiels clients.

A) Production de contenus experts destinés à conseiller les internautes

Il existe certainement plusieurs centaines voire plusieurs milliers de cabinets d’avocats rien qu’à Paris. Comment pouvez-vous faire la différence si vous ne disposez que d’un site vitrine ?

Les internautes dans le besoin de conseil juridique seront extrêmement satisfaits de pouvoir accéder à des contenus experts mis à disposition par vos soins.

– Exemple Cabinet Fidal

Dans cet exemple, le cabinet d’avocats parisiens propose à ses internautes un compte Twitter dédié à l’apport de conseils. Comme nous le voyons dans la biographie du compte, les internautes peuvent poser librement leurs questions en mentionnant la marque.

Une manière de pouvoir détecter de potentiels besoins.

Le compte diffuse divers types de contenus via son compte tels que des informations du domaine juridique, des articles de grands journaux et des billets experts provenant du blog.

Dans l’exemple ci-dessous, le cabinet rebondit sur un fait d’actualité afin de démontrer sa capacité d’analyse sur un sujet en rapport avec ses domaines de compétences : le droit des affaires.

– Exemple Cabinet d’avocats Gueguen-Caroll

Dans une optique de décryptage d’un point de droit, le cabinet d’avocats parisien propose régulièrement sur sa page Facebook des vidéos Youtube.

Celles-ci ont toujours le même format (2/4 minutes) et visent à apporter une information claire sur un des domaines de compétences du cabinet.

Ci-dessous, voici une vidéo expliquant les modalités de cession d’un bien immobilier au titre de la prestation compensatoire :

Ces conseils sont dispensés en vidéo mais aussi sous la forme d’articles de blog, comme nous pouvons le voir ci-dessous :

L’avantage de la production de contenus permet de favoriser le référencement naturel alternatif, en générant du trafic pour des mots-clés complémentaires :

Le cabinet propose également des articles sur sa page Facebook répondant à une question posée par un internaute. Cette action permet de répondre aux attentes de l’internaute initialement intéressé et de guider d’autres personnes n’ayant pas eu le réflexe/envie de poser la même question.

Une belle manière de démontrer les compétences du cabinet en public.

B) Publication d’une revue de presse

Lorsque les avocats d’un cabinet sont sollicités dans la presse pour faire part de leur avis sur un sujet précis, il est ensuite capital pour eux de le mettre en avant sur leurs différents espaces sociaux ainsi que sur leur site internet.

Pour des personnes ne connaissant pas le professionnel, c’est un moyen de les rassurer instantanément  par le sceau d’un média reconnu. C’est une validation de l’expertise.

– Exemple Maître Eric Rocheblave

Dans cet exemple, l’avocat s’exprime dans le journal « Agir & Magazine » sur le sujet de la consommation de cannabis au travail. Celui-ci va chercher à expliquer les risques courus par le salarié et l’employeur à ce sujet.

Dans le même esprit, l’avocat fait l’objet d’une interview dans le journal web « Le Figaro » afin de connaître son avis sur la question : peut-on refuser de travailler à cause de la chaleur ?

La mise en avant du professionnel dans ce journal national est extrêmement valorisante pour la réputation de celui-ci.

– Exemple Cabinet d’avocats Gueguen-Caroll

Cette fois-ci, c’est Maître Gueguen-Caroll qui s’exprime dans le journal « Auto Plus » sur la potentielle illégalité du permis à points.

Cet article (encadré en rouge ci-dessous) permet d’apporter des réponses aux lecteurs et surtout, peut profiter au professionnel dans la mesure où le journal vise une audience particulièrement ciblée, pouvant être la même ayant besoin de conseils juridiques dans le domaine du droit routier.

C) Mise en avant des réussites

Comme nous voulons toujours choisir les meilleurs lorsque nous sommes en période de recherche d’avocats, la publication des victoires remportées au tribunal peut être effectuée sur le site/blog du cabinet.

Ces contenus permettent à l’internaute de savoir dans quelle mesure il pourrait obtenir satisfaction en fonction de la jurisprudence et des cas déjà traités, et du nombre de réussites du cabinet.

– Exemple Maître Eric Rocheblave

Dans ce premier exemple, l’avocat publie depuis son compte Twitter des compte-rendus de plaidoiries où celui-ci explique la situation de son client, la méthodologie d’action de la partie adverse et le résultat final.

– Exemple Cabinet d’avocats Gueguen-Caroll

De la même manière, ce cabinet propose sur son blog tout un ensemble de jugement avec les informations les concernant à savoir :

– le motif
– la date
– le résumé
– la décision

Une fois l’internaute arrivé sur un de ces jugements, celui-ci a la possibilité de le consulter en intégralité comme nous pouvons en voir un extrait ci-dessous :

Une belle manière de démontrer les compétences et savoir-faire du cabinet par des situations réelles.

2) Développement de la Marque Employeur

Dans cette deuxième partie, je vais m’intéresser à l’aspect « Marque Employeur » et recrutement des cabinets d’avocats. Nous allons voir comment certains cabinets tentent de séduire de nouvelles candidatures via les médias sociaux.

A) Recrutement via les médias sociaux

– Exemple Capstan Avocats

Le cabinet propose directement depuis sa page Facebook un job-board à destination de jeunes avocats pour leur proposer les postes disponibles :

Une fois que l’internaute a cliqué sur l’une des offres, il en obtient alors une description complète comme nous pouvons le voir ci-dessous :

– Exemple Aklea

Au-delà de disposer d’un job-board sur Facebook, des cabinets comme Aklea se servent de leur compte Twitter pour informer d’une opportunité d’embauche.

Pour les candidats utilisant les bonnes méthodes de veille, ils pourront la retrouver très simplement avec le mot-clé « Avocat » et « Recherche ».

L’internaute obtiendra ensuite la description du poste en question :

B) Promotion de l’atmosphère de travail au sein du cabinet

Proposer des offres d’emplois, c’est bien.

Mais les futurs candidats ont souvent besoin de plus d’informations concernant votre société en ce qui concerne : les méthodes de travail, l’ambiance, les possibilités de devenir associé, etc…

Il est donc important surtout lorsque vous êtes dirigeant d’un grand cabinet de faire transpirer la vie interne de la société.

– Exemple Capstan Avocats

Dans cet exemple, Capstan propose une vidéo a destination de ses clients mais aussi indirectement à ses futurs candidats à l’embauche.

En effet, nous pouvons observer comment la marque se vend, les locaux, la localisation, l’état d’esprit, etc…

Ces points sont très importants lors du choix des candidats, d’où la nécessité de les mettre en avant.

Le cabinet met également en avant ses différentes sorties en groupe sous la forme d’un album photo Facebook. Une belle occasion de pouvoir faire transpirer l’ambiance de l’établissement aux yeux des personnes externes.

3) Gestion de la relation client

Dans cette troisième et dernière partie, je vais m’intéresser à l’aspect « relation client » des cabinets d’avocats sur les médias sociaux.

Que ce soit par l’organisation d’évènements ou par les conversations clients, nous verrons comment certains cabinets tirent partie des avantages des réseaux sociaux pour apprendre plus sur leurs clients.

A) Organisation d’évènements

– Exemple Cabinet Fidal

Par l’intermédiaire de sa page Facebook, le cabinet organise des évènements type « Petit déjeuner » dans l’espoir de convier un maximum d’internautes, comme nous le voyons sur la copie d’écran ci-dessous :

Les internautes disposent de toutes les informations nécessaires pour se rendre à l’évènement et ainsi rencontrer les salariés du cabinet.

– Exemple Aklea

Cette fois-ci sur Twitter, le cabinet propose une invitation à un petit déjeuner sur un thème bien particulier : les dernières évolutions en droit social.

L’internaute doit juste cliquer sur le lien proposé pour obtenir toutes les informations sur l’évènement.

B) Construction de l’e-réputation

– Exemple Cabinet d’avocats Gueguen-Caroll

Les pages Facebook permettent aux internautes de déposer des commentaires dans un encart nommé « Recommandations ».

A cette occasion, certaines personnes peuvent alors contribuer positivement à la renommée de votre cabinet, et c’est le cas ci-dessous :

Une méthode intéressante permettant de rassurer de potentiels clients avant de vous contacter.

C) Génération de leads

Etant donné que les avocats n’ont pas le droit de prospecter, ceux-ci peuvent tout de même tenter de séduire les internautes par la démonstration de leurs compétences.

Et qui plus est lors d’organisation de Google + Hangouts, où les internautes peuvent poser toutes les questions qu’ils souhaitent en rapport avec les domaines de compétences du cabinet d’avocats.

C’est ce que propose le cabinet d’avocats Gueguen-Caroll comme nous le voyons ci-dessous :

Enfin, une bonne manière de détecter des besoins peut s’effectuer par la veille et la réponse de questions posées par des internautes.

Ceux-ci seront ravis de pouvoir compter sur une répondre rapide de la part du cabinet, et pourront vous solliciter pour de futurs passages au tribunal.

Conclusion

Par l’écriture de cet article, j’ai souhaité retracer l’ensemble des avantages marketing de l’utilisation des réseaux sociaux par les cabinets d’avocats.

Etant donné qu’un simple site vitrine ne suffit pas, il faut que ces établissements sachent se mettre en valeur par la production de contenus experts visant à guider les internautes dans leurs soucis.

Ce guide permettra de pouvoir capter l’attention de potentiels clients de votre cabinet car vous apporterez une valeur ajoutée que peu d’établissements proposent pour le moment.

Saurez-vous en tirer partie ?

 

Clément Pellerin – Community Manager Freelance & Formateur réseaux sociaux

Recevez chaque lundi la newsletter du Community Manager

  • Les dernières fonctionnalités des réseaux sociaux
  • Les outils indispensables du Community Manager
  • Des conseils stratégiques & opérationnels pour le Community Manager
 
Written by Clément Pellerin