[Ils se sont lancés sur les réseaux sociaux] Episode 17 : les éditeurs

Afin de comprendre les problématiques rencontrées par les entrepreneurs sur les médias sociaux, j’ai décidé de consacrer une rubrique complète au décryptage de ces nouveaux outils par secteur d’activité.

Vous pouvez retrouver les seize premiers épisodes de cette série ici :

Episode 1 : l’hôtellerie
Episode 2 : l’e-commerce
Episode 3 : les professions libérales
Episode 4 : les organisations non gouvernementales
Episode 5 : les agences immobilières
Episode 6 : les bars et restaurants
Episode 7 : les instituts de beautés et spas
Episode 8 : les parfumeries
Episode 9 : les fleuristes
Episode 10 : les coiffeurs
Episode 11 : les librairies indépendantes
Episode 12 : les opticiens
Episode 13 : les universités et écoles supérieures
Episode 14 : les agences de voyages
Episode 15 : les avocats
Episode 16 : les gestionnaires de patrimoine

Cette fois-ci, je vais m’intéresser de plus près à la communication social-média des éditeurs.

Problématiques du secteur

La particularité d’un éditeur de livres/bandes dessinées réside dans le fait que celui-ci propose un catalogue de produits unique par rapport à la concurrence.

Par exemple, il ne pourrait pas y avoir de livres « Harry Potter » de mêmes contenus édités chez deux enseignes distinctes.

Celles-ci disposent donc d’une exclusivité totale sur le contenu et cherchent à se différencier par la typologie des livres édités.

Certains se spécialiseront dans le domaine des bandes dessinées, d’autres sur les livres à tendance politique/romantique, etc…

De ce fait, les éditeurs se doivent de savoir mettre en avant leurs différences et particularités dans leur communication afin de capter et fidéliser une audience (et lectorat) avide d’informations sur un domaine précis.

Tout le long de cet article, je vais m’intéresser aux différents objectifs de présence des éditeurs sur les médias sociaux à savoir :

1) La génération de trafic en local
2) Le développement de la notoriété
3) La fidélisation et gestion de la relation client

1) Génération de trafic en local

Dans cette première partie, je vais m’intéresser aux méthodes mises en place par les éditeurs pour attirer du trafic au sein de libraires partenaires ou lors d’évènements dédiés au monde de la lecture.

Ces enseignes recherchent à rentrer le plus possible en contact avec de potentiels clients afin de pouvoir proposer leurs derniers ouvrages et en savoir plus à propos de leurs attentes.

- Exemple Gallimard Jeunesse

Dans ce 1er exemple, nous remarquons que l’éditeur spécialisé dans les livres pour jeunes invite les familles à se rendre au Jardin des Plantes de Paris.

Celui-ci se sert de la fonctionnalité d’organisation d’évènement fourni par Facebook pour donner toutes les informations concernant l’évènement en question :

Dans un autre cadre, Gallimard Jeunesse propose de rencontrer un auteur (Timothée de Fombelle) pour une séance de dédicace à la librairie « L’usage du Monde ».

Pour ceux qui ne le connaîtrait pas, l’éditeur propose de pouvoir lire le premier chapitre en ligne afin d’apprécier ou non les contenus produits.

- Editions Albin Michel

Toujours par l’intermédiaire de Facebook, l’éditeur Albin Michel organise régulièrement des évènements auxquels les internautes peuvent se rendre, en obtenant toutes les informations les concernant sur une interface récapitulative comme ci-dessous :

Après coup, cela permet de remarquer un véritable dynamisme de la part de la marque vis-à-vis de l’auteure « Agnès Ledig ».

Sans aucun doute, la marque renouvellera ces actions pour d’autres écrivains, ce qui permettra aux internautes de pouvoir discuter avec leurs idoles.

- Exemple Actes Sud

Dans un contexte différent de la rencontre entre auteurs/lecteurs, l’éditeur Actes Sud propose à ses fans de venir rencontrer l’équipe lors de différents évènements.

Sur la copie d’écran ci-dessous, l’éditeur informe de sa présence au Festival d’Avignon :

2) Développement de la notoriété

Dans un deuxième temps, les éditeurs vont rechercher à développer leur notoriété on-line via l’utilisation des médias sociaux.

Nous verrons que cette recherche se manifeste par différents leviers : conseils de lecture, organisation de jeux-concours et la mise en avant d’écrivains célèbres.

A) Conseils de lecture

Les sociétés d’éditions disposent souvent de plusieurs milliers voire dizaines de milliers de références.

Celles-ci disposent alors d’un catalogue de produits très important et se doivent d’aiguiller au maximum les internautes dans la découverte de nouveaux ouvrages.

Comme dit plus haut, ces sociétés ont toutes un catalogue de produits unique et souvent orientés vers un domaine littéraire particulier.

Les internautes doivent alors être guidés pour que vous fassiez votre propre sélection des meilleurs titres.

- Exemple Gallimard

Dans cet exemple, Gallimard propose à ses fans une séquence nommée « La rentrée littéraire ». A cette occasion, l’éditeur va proposer certains ouvrages par une publication similaire à celle ci-dessous :

- Exemple Editions Delcourt

Lorsque vous avez des auteurs commençant à être célèbres, pourquoi ne pas les mettre en avant à l’instar des Editions Delcourt avec Davy Mourier comme nous le voyons ci-dessous :

Vous ferez alors coup double en annonçant la sortie d’un ouvrage édité chez vous avec le sceau marketing de la personnalité ayant produit l’oeuvre.

Toujours aux Editions Delcourt, la mise en avant des « Sentinelles » comme nous le voyons ci-dessous est un levier intéressant visant à augmenter la notoriété du catalogue de produits.

B) Organisation de jeux-concours

Afin de dynamiser votre communauté, il peut être intéressant d’organiser un jeu-concours sur votre fan page d’éditeur.

Nous allons voir dans la suite de cet article comment certaines sociétés d’éditions cherchent à engager leur communauté par ce biais.

- Exemple Gallimard

Dans cet exemple, Gallimard demande à ses fans d’envoyer par e-mail leurs plus belles photographies de livres.

Un jury doit ensuite nommer les 3 plus belles photographies remportant des volumes d’une collection vendue par l’éditeur.

- Exemple Gallimard Jeunesse

Dans ce deuxième exemple, Gallimard Jeunesse invite ses fans à un quizz directement intégré à sa page Facebook. Les bonnes réponses sont ensuite tirées au sort pour effectuer la remise des lots.

- Exemple Les éditions Albin Michel

Cette fois-ci, l’éditeur propose sur sa page un concours Facebook destiné à faire la promotion d’un livre en particulier.

La mécanique du jeu-concours se matérialise par la résolution d’énigmes en rapport avec la production proposée.

C) Mise en avant des écrivains célèbres

Il se peut que votre société d’édition produise des ouvrages issus d’auteurs disposant d’une certaine renommée. Alors, qu’attendez-vous pour ne pas surfer sur cette opportunité tant profitable pour vous que pour l’auteur ?

- Exemple Les éditions Albin Michel

Lorsque vos auteurs connus obtiennent des récompenses, ne perdez plus une minute et faites-en profiter votre communauté. C’est le cas ci-dessous avec l’auteur Alice Zeniter :

De la même manière, l’éditeur a mis en avant le fameux Stéphane Bern par l’intermédiaire d’une interview vidéo portant sur l’un de ses derniers ouvrages.

D) Activités annexes

- Exemple Editions Albin Michel

Votre catalogue est mis à jour en permanence ?

Alors tenez votre communauté informée de cela par la création d’albums photos permettant de connaître en un instant vos dernières parutions.

Sur le Twitter du compte de l’éditeur, nous pouvons observer le repartage de certaines informations concernant les auteurs édités, comme la mise en avant de la refonte du site d’Amélie Nothomb :

3) Génération de ventes et gestion de la relation client

Dans cette troisième et dernière partie, nous allons voir comment les éditeurs se servent des médias sociaux pour gérer la relation avec la clientèle et tenter de générer des ventes supplémentaires.

- Exemple Gallimard

Lorsque vos internautes fans ont des requêtes/suggestions/recommandations, ceux-ci ont bien compris qu’ils pouvaient attendre de votre part une réponse.

Celle-ci pourra être faite soit dans les commentaires d’une publication Facebook (comme ci-dessous) ou dans les messages privés de votre page.

Même s’il arrive qu’il y ait des soucis concernant certains retards, il est important d’en informer vos fans car ils vous reprocheront plus votre silence qu’un souci sur l’un de vos produits.

Dans le même temps, vous pourrez apprendre des attentes des internautes et les guider pour de potentielles requêtes concernant les passages d’auteurs en librairie.

N’hésitez pas également à engager la conversation avec vos fans, surtout lorsque ceux-ci vous mentionnent.

- Exemple Editions Delcourt

Conclusion

Par l’écriture de cet article, j’ai souhaité retracer l’ensemble des opportunités offertes par les médias sociaux aux sociétés d’éditions.

Que ce soit par la génération de trafic en local, le développement de la notoriété on-line ou la gestion de la relation client, il est évident que vous devez occuper une certaine présence en ligne pour engager la conversation avec votre communauté.

En serez-vous capable ?

 Clément Pellerin – Community Manager Freelance & Formateur réseaux sociaux