Quels points clés d’une veille documentaire exhaustive pour le Community Manager ?

Le Community Manager se doit d’être en alerte permanente sur ce qu’il se dit sur sa marque, mais également sur l’ensemble des informations périphériques clés concernant son secteur d’activité.

La recherche de ces informations se nommera « veille documentaire » et comprendra les points suivants :

1) Analyse des évolutions du marché de l’entreprise
2) Cartographie des influenceurs potentiels du secteur d’activité
3) Apprentissage des dernières nouveautés social-média

Tout au long de cet article, je vais donc m’intéresser aux différentes manières d’obtenir ces contenus capitaux dans le développement de l’activité de votre entreprise.

1) Analyser les évolutions du marché de l’entreprise

Chaque marché est en constante évolution : la législation française ou les opinions de la presse / consommateurs doivent être particulièrement prises en compte dans le développement de votre activité.

Dans cette première partie, nous verrons l’importance de :

- se tenir perpétuellement au courant des dernières évolutions législatives
- connaître l’opinion de la presse sur un sujet
- cerner les attentes globales des consommateurs sur un produit

A) Au point de vue de la législation

La législation française est en perpétuelle évolution : chaque année apporte son lot de nouvelles mesures concernant les entreprises de notre pays.

Une des lois importante à prendre en compte se nomme : le projet de loi de finances pour 2014.

Ce projet résume l’ensemble des mesures allant être imposées aux entreprises, applicables dans un ou plusieurs secteurs d’activité.

Voici un exemple d’article résumant les nouveautés apportées par ce projet :

Au-delà de ce projet de loi de finances, certaines mesures peuvent être apportées sur un secteur d’activité en particulier.

Il sera alors du ressort du Community Manager de savoir détecter les contenus journalistiques en faisant mention.

Voici un exemple type de contenu pouvant générer de grands bouleversements dans un secteur d’activité précis :

B) Veille sur les sujets critiques

Certains ingrédients de vos produits peuvent générer des conversations négatives autour de votre marque.

Il sera alors important pour le Community Manager de veiller en permanence sur les contenus journalistiques mais aussi conversations des internautes « lambdas » sur un sujet en particulier.

Je pourrais citer des substances telles que : l’aspartame, les parabens, l’huile de palme, les sels d’aluminium…

Voici une copie d’écran des dernières Google Actualités pour le mot-clé « Huile de palme » :

C) Ressenti global des internautes face à un produit/service

Afin de mieux cerner les attentes de vos consommateurs sur un produit/service, vous pouvez prendre la température de l’ensemble des conversations se déroulant sur les forums généralistes ou spécialisés.

Dans l’exemple ci-dessous, il s’agit de vous montrer qu’un revendeur d’e-cigarette pourra apprendre des tonnes d’informations sur les principales attentes du consommateur.

Au-delà de savoir ce que veulent vos consommateurs, l’avis des journalistes spécialisés est également important à prendre en compte du fait de l’influence de ces derniers.

Dans le cas ci-dessous, l’experte affirme que les montres connectées ne sont pas encore destinées au grand public.

2) Cartographier les influenceurs potentiels

Afin d’obtenir un point de vue complet sur l’éco-système de votre secteur d’activité, il vous faudra prendre en compte les « influenceurs » potentiels.

Ces internautes ont la caractéristique de détenir des espaces sociaux (blog, page fan, compte Twitter, etc…) dont la frappe virale est très importante.

Dans cette deuxième partie, je m’intéresserai aux points suivants :

- détecter les influenceurs par secteur
- mesurer la popularité d’un blog par les indicateurs externes
- analyse de la ligne éditoriale

A) Détecter les influenceurs par secteur

Il existe des blogueurs/influenceurs dans tous les domaines possibles et inimaginables : automobile, sport, économie, entrepreneuriat, mode, beauté…

Dans un premier temps, il vous faudra établir une liste des blogueurs potentiellement intégrables dans votre plan de communication.

Exemple : cinéma

Exemple : sport

B) Mesurer leur popularité par des indices externes

Une fois cette première liste effectuée, il vous faudra ensuite juger de la force virale de chacune de ces plateformes.

Vous devrez alors prendre en compte certains indicateurs tels que :

- le nombre de partages sur les articles

- Le nombre de commentaires sur chacun des articles

- la popularité sociale du blog

C) Analyser la ligne éditoriale & cohérence avec l’ADN de sa marque

Avant de lancer votre campagne de relations blogueurs, il faudra vous assurer que les contenus proposés par « l’influenceur » détecté sont cohérents avec l’ADN de votre marque.

Pour s’assurer de cela, il faudra alors analyser la ligne éditoriale du blog.

Voici quelques exemples de contenus que nous pouvons retrouver avec des blogueurs/blogueuses ayant l’habitude de travailler avec des marques :

- tests de produits/services

- jeux-concours

3) S’adapter aux dernières nouveautés social-média

Cette troisième et dernière partie est une obligation pour un Community Manager digne de ce nom.

Les principales plateformes sociales sont en constante évolution dans les fonctionnalités que celles-ci proposent : les marques doivent alors s’adapter en permanence à ces dernières pour maximiser la pertinence de leur présence.

Pour cela, il lui faudra de s’abonner aux bonnes sources d’informations.

A) Détecter les dernières évolutions pour chaque plateforme choisie

Voici les dernières nouveautés apportées par les principales plateformes sociales du marché sur le mois d’Octobre 2013.

Sur Facebook

Facebook propose de nouveaux critères de ciblage à chaque annonceur par le biais des « Customs Audience ».

Ces dernières permettent de cibler des internautes par :

- l’adresse e-mail
- l’identifiant Facebook
- le n° de téléphone

Sur Google +

Google vient d’annoncer une palette de nouvelles fonctionnalités pour l’outil de visio-conférence présente sur Google Plus nommée « Hangouts ».

Désormais, les utilisateurs d’Androïd pourront également pratiquer le hangout avec cette mise à jour.

Sur Instagram

Le réseau social mobile de l’image vient d’annoncer il y a peu la possibilité d’effectuer des campagnes publicitaires à destination des utilisateurs.

Comme nous le voyons ci-dessous, le mobinaute verra une publication sponsorisée directement intégrée dans son flux d’actualités.

Sur SnapChat

L’application mobile propose depuis quelques semaines maintenant de pouvoir créer des SnapChat Stories : au-delà d’envoyer un contenu éphémère à une liste de contact, l’utilisateur pourra mettre à disposition un contenu de manière illimitée pendant 24 heures.

B) Prévoir sur le court/moyen terme

Dans la construction de sa stratégie social-média, le Community Manager doit prendre en compte ces nouveautés.

Celui-ci a pour mission d’anticiper les impacts de l’évolution des usages de chaque plateforme sociale (exemple : hausse du coût de la publicité ou baisse du reach sur Facebook).

Pour plus d’informations sur cette partie, je vous invite à consulter l’un de mes derniers articles sur le sujet disponible ci-dessous :

Quels sont les facteurs clés pour la (re)construction d’une stratégie social-média ?

Conclusion

Vous l’aurez compris, le Community Manager ne peut pas se permettre d’oublier la veille documentaire dans son métier.

Celle-ci apporte des informations cruciales dans le développement de l’activité de marque, que ce soit au niveau global (législation) ou social-média.

N’hésitez pas à faire part de vos bons conseils dans les commentaires.

Clément Pellerin – Community Manager Freelance & Formation réseaux sociaux