Industrie

Recevez chaque lundi la newsletter

  • Les dernières fonctionnalités des réseaux sociaux
  • Conseils stratégiques & opérationnels pour le Community Manager
 

Afin de comprendre les problématiques rencontrées par les entrepreneurs sur les réseaux sociaux, j’ai décidé de consacrer une rubrique complète au décryptage de ces nouveaux outils par secteur d’activité.

Vous pouvez retrouver les 29 premiers épisodes de cette série ici :

Episode 1 : l’hôtellerie
Episode 2 : l’e-commerce
Episode 3 : les professions libérales
Episode 4 : les organisations non gouvernementales
Episode 5 : les agences immobilières
Episode 6 : les bars et restaurants
Episode 7 : les instituts de beautés et spas
Episode 8 : les parfumeries
Episode 9 : les fleuristes
Episode 10 : les coiffeurs
Episode 11 : les librairies indépendantes
Episode 12 : les opticiens
Episode 13 : les universités et écoles supérieures
Episode 14 : les agences de voyages
Episode 15 : les avocats
Episode 16 : les gestionnaires de patrimoine
Episode 17 : les éditeurs
Episode 18 : les sites e-commerce de vins & spiritueux
Episode 19 : les marques de cosmétiques
Episode 20 : les marques de prêt-à-porter
Episode 21 : les sociétés de VTC (véhicules de tourisme avec chauffeur)
Episode 22 : les pharmacies
Episode 23 : les experts-comptables
Episode 24 : les architectes
Episode 25 : les jardineries
Episode 26 : les bijouteries
Episode 27 : la grande distribution
Episode 28 : les marques de luxe
Episode 29 : les commissaires-priseurs

 

Cette fois-ci, je vais m’intéresser à la communication social-média des entreprises du secteur industriel.

 

Problématiques du secteur

Dans de nombreux cas, les grands groupes industriels se posent la question de la pertinence d’une présence social-média notamment à cause des potentielles conversations négatives générées par les internautes sur leurs espaces.

Que ce soit dans le secteur de la chimie, de l’aéronautique, de l’automobile ou encore de l’alimentation, le secteur industriel a sa carte à jouer sur les réseaux sociaux et cela afin d’atteindre plusieurs objectifs marketing complémentaires :

– Démontrer l’expertise de l’entreprise
– Raconter l’histoire de l’entreprise et promouvoir les valeurs défendues
– Rassurer / convaincre de potentiels investisseurs
– Recruter de nouveaux collaborateurs

Tout au long de cet article, je vais donc vous apporter de nombreux exemples concrets visant à comprendre comment certaines marques tirent leur épingle du jeu sur des plateformes sociales telles que :

– Facebook
– Twitter
– LinkedIn
– Youtube

 

1) Démontrer l’expertise de l’entreprise

En mêlant l’usage du blog et des réseaux sociaux, certains grands groupes industriels apportent de la valeur à leurs internautes en décryptant les tendances actuelles de leur marché et crédibilisent ainsi leurs produits/services.

Par des contenus accessibles à tous, la démarche vise à donner une raison aux internautes d’intégrer la communauté de l’entreprise et cela sur des réseaux tels que Facebook ou Twitter.

 

Exemple Dassault Systèmes : décryptage des tendances 3D sur le blog

Dans ce cas, il s’agit pour l’entreprise d’expliquer comment la technologie 3D pourrait améliorer les performances des athlètes par une publication d’article sur sa page Facebook, comme nous le voyons ci-dessous :

 

Dassault Systèmes 2

 

L’internaute est ensuite redirigé vers le blog où une experte de l’entreprise apporte son point de vue sur ce sujet très particulier mais en rapport avec les services proposés par Dassault Systèmes :

 

Dassault Systèmes 1

 

Exemple Bayer : apporter du conseil aux diabétiques

Par l’intermédiaire d’une page dédiée, le groupe pharmaceutique souhaite valoriser ses dispositifs de surveillance / auto-surveillance par l’apport de nombreux contenus guidant les malades au quotidien.

 

Diabete Care - Bayer 1

 

Par exemple, des recettes seront publiées tout au long des semaines afin d’accompagner les personnes souffrant du diabète dans l’élaboration de leur alimentation quotidienne.

Ces nouvelles idées permettront alors aux patients de diversifier la nature des plats qu’ils mangent tout en prenant en compte leur santé.

 

Recettes Bayer

 

Exemple Solvay Group : un intérêt prononcé pour les énergies renouvelables

L’industriel de la chimie propose sur sa page Facebook un article hébergé sur son blog visant à sensibiliser/évangéliser les internautes aux énergies renouvelables.

 

Solvay Group 2

 

Par l’intermédiaire de l’un de ses Sales Managers, l’entreprise explique comment certains de ses produits chimiques contribuent positivement au développement des énergies renouvelables.

Elle met en avant à la même occasion un partenariat universitaire visant à prouver son implication dans le monde de la recherche et de l’innovation.

 

Solvay Group 3

 

2) Storytelling et valeurs défendues

Les réseaux sociaux se prêtent particulièrement bien à la mise en avant de l’histoire et des causes défendues par une entreprise.

Par la publication de retours sur évènements, films publicitaires ou d’annonces exclusives, les groupes industriels ont bien compris comment se servir des principales plateformes sociales du marché.

 

Exemple Dow : publication d’un film publicitaire explicatif

Sur sa chaîne Youtube, l’entreprise propose à ses internautes de comprendre les différentes valeurs défendues ainsi que les services proposés par la publication d’un contenu vidéo tel que ci-dessous :

 

 

Exemple Solvay Group : les énergies renouvelables au coeur de la communication

Le groupe industriel a relayé sur sa page Facebook une vidéo retraçant le best-of du premier vol de l’avion fonctionnant à l’énergie solaire nommé « Solar Impulse 2 », et cela du fait d’un partenariat existant entre les deux marques.

 

Solvay Group 1

 

D’autre part, le Community Manager de l’entreprise a publié un album photo sur la page Facebook visant à informer les fans du renouvellement du parc automobile entièrement électrique.

Cela montre encore une fois son implication dans l’usage des énergies renouvelables :

 

Solvay Group 4

 

Exemple Dassault Systèmes : le jeu-concours cross-canal

L’entreprise propose aux internautes de participer à un jeu-concours nommé #IFWE au cours duquel ces derniers doivent partager leurs rêves concernant une amélioration technologique au monde dans lequel nous vivons.

Cette phrase peut être déposée via :

– l’application Facebook

 

Dassault Systèmes 3

 

– le blog

 

IFWE site

 

– Twitter

 

IFWE Twitter

 

Afin d’en savoir plus, je vous invite à écouter la présentation faite par Aurélien Blaha, Senior Social Media Manager chez Dassault Systèmes :

 

 

Les résultats de l’édition 2013 ont été partagés sous la forme d’une infographie que je vous invite à retrouver ci-dessous :

 

 

 

 

3) Convaincre de potentiels investisseurs

Certains grands groupes disposeront de rubriques dédiées sur leur site Internet au « recrutement » d’investisseurs.

Afin de séduire ce type de professionnels sur les réseaux sociaux, les groupes industriels se serviront de plusieurs espaces social-média complémentaires dont :

– leur blog
– leur compte Twitter

 

Exemple Arkema : la publication des résultats financiers

Dans ce cas, le 1er chimiste français publie un tweet visant à informer ses followers des résultats financiers de l’entreprise concernant la première partie de l’année 2014, ainsi que les prévisions de croissance jusqu’en 2020.

 

Résultats financiers Arkema 1

 

Le lien proposé avec le tweet redirige l’internaute vers un communiqué de presse détaillant l’ensemble des résultats sur le premier semestre de l’année, avec des indications du PDG Thierry Le Hénaff :

 

Résultats financiers Arkema 2

 

Exemple Airbus : l’annonce de la signature d’un contrat de vente

Par l’intermédiaire de son compte Twitter, le géant de l’aéronautique informe ses abonnés de la commande de 30 A320 par une société nommée ANA Holdings.

Ce type de message envoie un signal positif à destination de potentiels investisseurs souhaitant se renseigner sur la solidité financière et la confiance suscitée par celle-ci auprès des acheteurs.

 

Airbus 2

 

4) Recruter de nouveaux collaborateurs

Il existera deux principales méthodes utilisées par les grands groupes industriels pour recruter leurs futurs collaborateurs :

– soit par la création d’un espace de communication dédié
– soit par la mise à disposition d’une application dédiée

Cap sur des exemples concrets de marques ayant bien saisi l’importance de communiquer sur des espaces où ses prochains collaborateurs sont présents et recherchent en permanence de l’information.

 

Exemple Bayer : la page Facebook dédiée au recrutement

Le groupe pharmaceutique ne souhaite pas mélanger la communication destinée aux clients/investisseurs à celle prévue pour ses futurs collaborateurs par la création et l’animation d’une page « Bayer Karriere ».

 

Bayer Recrutement

 

De nombreuses offres d’emploi seront communiquées sur cette page, comme nous pouvons en voir un exemple ci-dessous concernant un poste de pharmacien :

 

Bayer Recrutement 2

 

Exemple Dow : l’application job-board intégrée à la page Facebook

Dans ce cas, il n’est pas question de réserver une page spécialement pour la communication « Marque Employeur » mais de proposer une application récapitulant toutes les offres d’emploi à disposition des internautes.

 

Application Facebook - Job Board

 

Les performances d’une telle méthode seront bien évidemment moins bonnes qu’une réelle démarche à destination des futurs/jeunes diplômés comme nous avons pu le voir ci-dessus avec Bayer Karriere.

 

Exemple Renault : le contenu vidéo valorisant l’expert

Cette fois-ci, la marque automobile propose une vidéo composée d’interviews de deux de ses professionnels (une designer et un qualiticien) visant à donner des conseils/pistes aux internautes souhaitant eux aussi postuler pour ces métiers.

 

Renault Groupe

 

Clément Pellerin – Formateur et consultant social-média – Formation réseaux sociaux

Recevez chaque lundi la newsletter

  • Les dernières fonctionnalités des réseaux sociaux
  • Conseils stratégiques & opérationnels pour le Community Manager
 
Written by Clément Pellerin