Stations de radio

Recevez chaque lundi la newsletter

  • Les dernières fonctionnalités des réseaux sociaux
  • Conseils stratégiques & opérationnels pour le Community Manager
 

Afin de comprendre les problématiques rencontrées par les entrepreneurs sur les réseaux sociaux, j’ai décidé de consacrer une rubrique complète au décryptage de ces nouveaux outils par secteur d’activité.

Vous pouvez retrouver les 48 premiers épisodes de cette série ici :

Episode 1 : l’hôtellerie
Episode 2 : l’e-commerce
Episode 3 : les professions libérales
Episode 4 : les organisations non gouvernementales
Episode 5 : les agences immobilières
Episode 6 : les bars et restaurants
Episode 7 : les instituts de beautés et spas
Episode 8 : les parfumeries
Episode 9 : les fleuristes
Episode 10 : les coiffeurs
Episode 11 : les librairies indépendantes
Episode 12 : les opticiens
Episode 13 : les universités et écoles supérieures
Episode 14 : les agences de voyages
Episode 15 : les avocats
Episode 16 : les gestionnaires de patrimoine
Episode 17 : les éditeurs
Episode 18 : les sites e-commerce de vins & spiritueux
Episode 19 : les marques de cosmétiques
Episode 20 : les marques de prêt-à-porter
Episode 21 : les sociétés de VTC (véhicules de tourisme avec chauffeur)
Episode 22 : les pharmacies
Episode 23 : les experts-comptables
Episode 24 : les architectes
Episode 25 : les jardineries
Episode 26 : les bijouteries
Episode 27 : la grande distribution
Episode 28 : les marques de luxe
Episode 29 : les commissaires-priseurs
Episode 30 : le secteur industriel
Episode 31 : les musées
Episode 32 : les bibliothèques
Episode 33 : les agriculteurs
Episode 34 : les assurances & mutuelles
Episode 35 : les offices de tourisme
Episode 36 : les banques
Episode 37 : les collectivités territoriales
Episode 38 : les chanteurs et musiciens
Episode 39 : les constructeurs automobiles
Episode 40 : les startups social-média
Episode 41 : les fast-food
Episode 42 : les chaînes de télévision
Episode 43 : les hôpitaux et cliniques
Episode 44 : les parcs animaliers
Episode 45 : les théâtres
Episode 46 : les clubs de football
Episode 47 : les SS2I
Episode 48 : les partis politiques

 

Cette fois-ci, je vais m’intéresser de plus près à la communication social-média des stations de radio.

 

Problématiques du secteur

A l’instar des chaînes de télévision, les stations de radio sont des médias.

Leur objectif n’est pas de vendre le plus de produits/services mais d’attirer une audience suffisamment importante en permanence, et cela afin de séduire des annonceurs prêts à payer pour être « visibles » en radio mais aussi en ligne.

Les réseaux sociaux permettront alors à ces organisations publiques / privées de continuer à garder le contact avec leurs auditeurs, en apportant des contenus supplémentaires par rapport à ce qui est proposé « on air ».

Ces nouveaux médias donneront également la possibilité d’engager les internautes sur des thématiques liées aux radios, et seront utilisés pour raconter leur histoire via des contenus visuels.

Tout au long de cet article, je tenterai de vous apporter un maximum d’exemples concrets visant à comprendre comment des grandes stations telles qu’Europe 1, NRJ, Skyrock et autres prolongent la conversation avec leurs auditeurs sur les réseaux sociaux.

 

1) Affirmer son positionnement musical & culturel

Pour quelles raisons écoute t-on telle ou telle radio ?

Tout simplement car nous savons plus ou moins  les contenus que nous y retrouverons : infos, talk, chansons, etc…

Le choix de cette « ligne éditoriale » construit donc le positionnement de la radio dans l’esprit des auditeurs.

Sur les réseaux sociaux, nous remarquerons alors un prolongement de ce positionnement par l’apport de contenus supplémentaires, plus riches & détaillés.

 

A) Un rôle d’information des internautes

Quasiment toutes les stations radio proposent à leurs auditeurs une session d’information d’au minimum quelques minutes le matin.

Certaines d’entre elles seront principalement focalisées sur l’actualité française ou internationale, ce que nous retrouverons sur leurs espaces sociaux par la publication d’articles / vidéos informatives.

 

Exemple France Inter : la publication d’actualités

Dans ce premier exemple, la station de radio nous propose un article sur l’évolution des tarifs de la SNCF en 2015.

 

FI 2

 

Posté sur Facebook, le contenu sera hébergé sur le site de la radio pour une consommation complète de l’article.

 

FI 4

 

Exemple Europe 1 : le rdv vidéo quotidien sur Facebook

La station propose quotidiennement aux internautes de pouvoir être au courant des actualités françaises et internationales sous la forme d’une vidéo de 30 secondes.

En voici un exemple ci-dessous :

 

Europe 1

 

Exemple France Inter : le livetweet des interventions des invités

Dans cet exemple, la radio propose à ses abonnés Twitter la couverture de l’intervention de Luc Ferry lors de l’émission de Bruno Duvic.

La possibilité est donc offerte aux internautes de pouvoir être informés des moments clés de cette interview.

 

FI 5

 

Exemple Europe 1 : une publication d’informations à un rythme soutenu

Entre la page Facebook et le compte Twitter, il sera intéressant de remarquer que la radio ne publie pas du tout à la même fréquence, et pour cause : les usages des deux réseaux ne sont pas les mêmes.

Nous constaterons alors une forte activité sur Twitter en ce qui concerne la publication d’actualités : plus de 20 tweets par jour alors que sur Facebook, il s’agit plutôt de 3/5 posts.

 

Europe 2

 

B) Affirmation du positionnement musical

Au-delà de la vocation « informative » de certaines stations, les auditeurs recherchent également à se distraire en voiture, à la maison ou au bureau par l’écoute de musique.

Chaque radio disposera alors de son propre positionnement musical, en fonction du public que celle-ci cherche à atteindre.

Ce positionnement sera affirmé par une communication social-média donnant accès à des contenus complémentaires à ce qui est diffusé « on air ».

 

Exemple Fun Radio : le clip vidéo

Par la publication d’un clip vidéo sur sa page Facebook, la radio souhaite « illustrer » une musique que celle-ci diffuse régulièrement sur ses ondes.

Elle pourra alors savoir dans quelle mesure les internautes apprécient cette musique en observant les commentaires.

 

FR 1

 

Exemple France Inter : la playlist SoundCloud

Par la mise à disposition d’une playlist sur le réseau social de la musique SoundCloud, la station ancre son positionnement musical auprès des internautes, et lui permet également de découvrir de nouvelles productions.

L’internaute peut donc avoir intérêt à s’abonner au compte en question.

 

FI 6

 

Exemple Radio Nova : la sélection du jour

Dans le même esprit que la playlist France Inter, Radio Nova propose régulièrement ses coups de cœurs ou celui des artistes partenaires sur sa page Facebook.

En voici un exemple ci-dessous :

 

RN 1

 

Exemple Skyrock : l’anniversaire d’un artiste

La station, bien connue pour sa playlist musicale axée sur le rap / rnb / hip-hop, nous propose ici le retweet d’un animateur souhaitant un bon anniversaire au chanteur Black M.

Ce choix est donc lié au positionnement musical de la radio.

 

Skyrock

 

C) Une communication segmentée par émission

La majorité des émissions des stations de radio disposent de leurs propres espaces sociaux.

Cette différenciation entre la communication globale de la radio et les émissions diffusées permet aux auditeurs de « faire leur marché » quant aux contenus qu’ils souhaitent recevoir en priorité.

 

Exemple Europe 1 : les pieds dans le plat

L’émission animée par Cyril Hanouna dispose de sa propre page Facebook pour revenir sur les temps forts de l’émission, et ainsi prolonger la conversation lorsque l’émission est terminée.

 

Europe 3

 

Des contenus « live » seront ainsi diffusés pour donner la possibilité aux internautes de revivre des moments radio « importants », comme c’est le cas ci-dessous avec le jeu « SergeLamix ».

 

Europe 5

 

L’engagement des internautes sera également recherché par l’intermédiaire de publications « Quizz / sondage », comme c’est le cas ci-dessous :

 

Europe 4

 

Nous retrouverons ce type de communication pour de nombreuses autres émissions de radio.

 

2) Rechercher l’engagement de l’internaute

Les espaces de conversation que sont les réseaux sociaux constituent d’excellents leviers de recherche d’engagement des internautes pour les stations de radio.

Même si celles-ci font participer les auditeurs à certaines émissions, au final, ce n’est qu’une petite poignée de personnes qui sont engagées lors de ces moments.

Des espaces tels que Facebook / Twitter permettront alors d’engager de manière plus importante les internautes, et cela par l’intermédiaire de diverses mécaniques.

 

A) Par l’évènementiel

Les stations de radio font régulièrement gagner des récompenses par l’intermédiaire de l’organisation de jeux-concours.

Ces jeux peuvent alors engager l’internaute de différentes manières.

 

Exemple RTL 2 : le Blind Test

Dans ce cas, il s’agit pour les internautes de reconnaître le nom des chansons jouées le plus rapidement possible via une application hébergée sur le site Internet.

Les internautes seront alors au courant de l’existence de cet évènement via la page Facebook, comme nous le voyons ci-dessous :

 

RTL 3

 

Les internautes doivent alors écrire le nom de la chanson que ceux-ci reconnaissent pour pouvoir participer à un tirage au sort, ceci leur permettant peut-être de remporter une PlayStation 4 et d’autres cadeaux.

 

RTL 2

 

Exemple Fun Radio : le jeu « Double Fun »

Dans cet exemple, il s’agit pour la radio d’informer les internautes de l’existence d’un jeu-concours nommé « Double Fun ».

Pour participer, les auditeurs doivent appeler un numéro spécial lorsqu’ils entendent deux chansons être diffusées à la suite, ce qui nécessite une réelle attention.

 

FR 4

 

Toutes les informations concernant l’évènement sont ainsi regroupées sur une page dédiée du site Internet de la radio :

 

FR 5

 

Exemple Radio FG : l’évènement Facebook

Par l’intermédiaire de sa page Facebook, la radio invite ses fans à participer à un évènement dont elle est partenaire : « Enchanté Party ».

Cet évènement, également « promu / sponsorisé » sur les ondes, vise à faire déplacer les internautes lors d’une occasion précise.

 

FG 1

 

B) La complémentarité entre web & radio

L’engagement des internautes ne se manifeste pas uniquement sous la forme d’évènements.

Dans certains cas, il s’agira pour la radio d’en savoir plus sur les envies / attentes / humeurs de ses auditeurs, et cela sur des thématiques très diverses.

 

Exemple Fun Radio : le sapin de Rihanna

Lors des fêtes de Noël, la radio a demandé l’avis de ses fans sur une photo postée par Rihanna sur son compte Instagram.

Les avis ainsi récoltés n’ont pas une grande valeur en soi, mais cela permet à Fun Radio de faire participer sa communauté autour de la vie d’une star bien connue de celle-ci.

 

FR 2

 

Exemple Radio FG : les commentaires sur un titre

Dans ce cas, il s’agit pour FG d’interroger sa communauté sur son appréciation du dernier titre du DJ Madeon.

La radio pourra ainsi savoir dans quelle mesure elle doit programmer ou non ce titre « on air ».

 

FG 2

 

Exemple Fun Radio : la Dédifun

Très bon exemple de complémentarité entre web & radio, la #dedifun est une dédicace formulée par les auditeurs et diffusée ensuite en radio.

Certains internautes se servent alors de leur compte Twitter pour partager leurs #dedifun, pouvant être ensuite repartagées par Fun Radio.

 

FR 9

 

C) Le cas Skyblog

La radio Skyrock a été visionnaire et pionnière dans l’utilisation des blogs par les adolescents.

En permettant en quelques minutes de disposer de son propre espace d’expression facilement personnalisable, la radio donne la possibilité à des dizaines de milliers d’internautes de faire sa promotion indirecte.

 

Skyrock 4

 

L’UGC (contenu produit par les utilisateurs) est ainsi massif, et la population susceptible d’écouter la radio apprécie particulièrement cette possibilité de se mettre en avant, et de développer sa « popularité ».

 

Skyrock 5

 

3) Raconter l’histoire de la radio

Enfin, dans cette troisième partie, nous verrons que les réseaux sociaux permettent également aux radios de pouvoir partager leurs coulisses, et plus globalement leur histoire à destination de leur communauté.

 

A) Au niveau national / global

Certaines stations disposent de présence nationale et locale.

Nous verrons ici comment au niveau global les stations de radio cherchent à promouvoir la vie des animateurs et leurs éventuelles interactions avec les auditeurs.

 

Exemple Skyrock : l’anniversaire d’un animateur

Par l’intermédiaire de sa page Facebook, la station souhaite un joyeux anniversaire à l’un de ses animateurs nommé Samy, ce qui est un geste sympathique et particulièrement apprécié par les auditeurs.

Ce geste donne une image différente et humaine de la station.

 

Skyrock 1

 

Exemple RTL : le compte Instagram « coulisses »

Dans ce cas, il s’agit pour la station de partager via son compte Instagram les coulisses des interventions des animateurs, mais également des invités.

Certaines photos seront également des actualités « chiffrées », comme c’est le cas ci-dessous sur des sujets tels qu’Amazon ou Kobe Bryant.

 

RTL 1

 

Exemple Skyrock : la valorisation des auditeurs

A l’occasion d’une intervention spéciale, les auditeurs de la ville de Clamart ont été pris en photo et valorisé sur la page Facebook de la radio.

De la même manière que la publication vu plus haut avec Samy, l’humain est clairement mis en avant ici.

 

Skyrock 2

 

B) Au niveau local

Certaines stations sont également présentes au niveau local.

Les animateurs sont alors, pour certaines sessions, autres que ceux écoutés au niveau national.

C’est le cas de Fun Radio avec son antenne « Atlantique ».

 

FR 10

 

De la même manière, nous retrouverons des actus photos / vidéos de la vie de ces animateurs sur leurs espaces sociaux :

 

FR 11

 

Clément Pellerin – Formateur et consultant social-média – Formation réseaux sociaux

Recevez chaque lundi la newsletter

  • Les dernières fonctionnalités des réseaux sociaux
  • Conseils stratégiques & opérationnels pour le Community Manager
 
Written by Clément Pellerin