Recevez chaque lundi la newsletter

  • Les dernières fonctionnalités des réseaux sociaux
  • Conseils stratégiques & opérationnels pour le Community Manager
 

Afin de comprendre les problématiques rencontrées par les entrepreneurs sur les réseaux sociaux, j’ai décidé de consacrer une rubrique complète au décryptage de ces nouveaux outils par secteur d’activité.

Vous pouvez retrouver les 54 premiers épisodes de cette série ici :

Episode 1 : l’hôtellerie
Episode 2 : l’e-commerce
Episode 3 : les professions libérales
Episode 4 : les organisations non gouvernementales
Episode 5 : les agences immobilières
Episode 6 : les bars et restaurants
Episode 7 : les instituts de beautés et spas
Episode 8 : les parfumeries
Episode 9 : les fleuristes
Episode 10 : les coiffeurs
Episode 11 : les librairies indépendantes
Episode 12 : les opticiens
Episode 13 : les universités et écoles supérieures
Episode 14 : les agences de voyages
Episode 15 : les avocats
Episode 16 : les gestionnaires de patrimoine
Episode 17 : les éditeurs
Episode 18 : les sites e-commerce de vins & spiritueux
Episode 19 : les marques de cosmétiques
Episode 20 : les marques de prêt-à-porter
Episode 21 : les sociétés de VTC (véhicules de tourisme avec chauffeur)
Episode 22 : les pharmacies
Episode 23 : les experts-comptables
Episode 24 : les architectes
Episode 25 : les jardineries
Episode 26 : les bijouteries
Episode 27 : la grande distribution
Episode 28 : les marques de luxe
Episode 29 : les commissaires-priseurs
Episode 30 : le secteur industriel
Episode 31 : les musées
Episode 32 : les bibliothèques
Episode 33 : les agriculteurs
Episode 34 : les assurances & mutuelles
Episode 35 : les offices de tourisme
Episode 36 : les banques
Episode 37 : les collectivités territoriales
Episode 38 : les chanteurs et musiciens
Episode 39 : les constructeurs automobiles
Episode 40 : les startups social-média
Episode 41 : les fast-food
Episode 42 : les chaînes de télévision
Episode 43 : les hôpitaux et cliniques
Episode 44 : les parcs animaliers
Episode 45 : les théâtres
Episode 46 : les clubs de football
Episode 47 : les SS2I
Episode 48 : les partis politiques
Episode 49 : les stations de radio
Episode 50 : les agences RP
Episode 51 : les sites e-commerce de cigarettes électroniques
Episode 52 : les cinémas
Episode 53 : les sociétés de production
Episode 54 : les comparateurs de vols

 

Cette fois-ci, je vais m’intéresser de plus près à la communication social-média des cabinets de conseil.

 

Problématiques du secteur

Selon leur taille, les cabinets de conseils peuvent avoir deux cibles à atteindre via les réseaux sociaux :

– les futurs diplômés d’écoles de commerce ou d’ingénieur
– les décisionnaires en entreprise

Ces cibles n’ayant pas les mêmes attentes en matière de contenu puisqu’elles n’ont pas les mêmes problématiques, il sera nécessaire alors de savoir quels sont les réseaux sociaux pertinents pour une présence RH et business, mais également s’il est pertinent de segmenter sa communication sur un seul et même réseau.

En effet, nous retrouverons des cabinets disposant de plusieurs pages Facebook dans le même pays, et cela afin d’atteindre et les étudiants et les professionnels pouvant avoir besoin de leurs services.

Nous verrons tout au long de cet article comment des entreprises telles qu’Accenture, Deloitte ou encore KPMG se servent des réseaux sociaux pour atteindre ces objectifs.

 

1) Séduire de nouveaux collaborateurs

Lorsque les cabinets recrutent plusieurs centaines / milliers de collaborateurs par an, il est pertinent pour ceux-ci d’avoir une communication « Marque Employeur » visant à communiquer sur de nombreux points liés à la vie de salarié tels que :

– l’évolution de carrière possible
– le travail en équipe
– l’encadrement
– l’ambiance

Pour informer les internautes sur ces aspects, les cabinets disposeront alors de pages Facebook, comptes Twitter, sites dédiés ou encore chaînes Youtube.

Quelles sont alors les méthodes de communication réellement intéressante ?

Nous verrons dans cette première partie comment Accenture et KPMG se « markete » sur la partie « Marque Employeur » sur les réseaux sociaux.

 

L’exemple Accenture France

Sur Internet et les réseaux sociaux, il faut être très clair vis-à-vis de l’internaute type que l’on souhaite atteindre.

Dans cette démarche, le cabinet Accenture propose une page Facebook spécialement dédiée aux étudiants & toutes les personnes souhaitant s’informer sur l’aspect RH de l’entreprise.

Celle-ci se nomme « Accenture Carrières France » :

 

Accenture RH Facebook

 

Sur cette page, nous retrouverons de nombreux contenus spécifiquement adressés aux potentiels candidats.

Par exemple, les internautes auront la possibilité de consulter l’ensemble des offres d’emploi à disposition par la mise en ligne d’une application type « job-board ».

Il sera également possible de s’inscrire à une forme de « newsletter » pour recevoir par e-mail les prochaines offres.

 

Accenture RH Facebook 2

 

Nous retrouverons également dans les applications de la page un onglet hébergeant l’ensemble des vidéos d’une web-série nommée « Halte aux idées reçues », celle-ci ayant pour but de dé-stigmatiser le monde du conseil, notamment sur les aspects suivants :

– « On dit que dans les boites de conseil, on te presse le citron… »
– « On dit que quand tu débutes dans le conseil, t’es largué dans la nature… »
– « On dit que quand tu débutes dans le conseil, le client, tu ne le vois jamais… »

 

Accenture RH Facebook 3

 

Des contenus provenant de la direction RH d’Accenture seront proposés sur la page Facebook, sous la forme d’une revue de presse.

En voici un exemple ci-dessous :

 

Accenture FB 1

Accenture FB 2

 

Sur Twitter, la marque aura une approche très intéressante du réseau social en donnant la possibilité aux internautes de suivre en temps réel le quotidien d’un salarié / apprenti par le partage régulier de contenus décrivant ses missions.

 

Accenture RH Twitter 1

 

Cette démarche de communication est très pertinente car elle permet de se mettre dans la peau d’un collaborateur de l’entreprise, avec le partage de photos illustrant chaque moment.

En voici quelques exemples :

 

Accenture RH Twitter 2

Accenture RH Twitter 3

 

L’exemple KPMG

De la même manière qu’Accenture, KPMG a bien compris l’importance de proposer un espace social spécifiquement dédié aux potentiels candidats sur Facebook.

Les contenus proposés pourront être soit :

– des contenus provenant du site Kpmgrecrute.fr
– des contenus provenant de la presse
– des photos / vidéos relayant les évènements étudiants liés au cabinet

Dans un premier cas, nous verrons le relais sur la page Facebook de l’existence d’un quizz censé permettre aux internautes de savoir quel(s) type(s) des services proposés par le cabinet leur correspondent le mieux.

 

Quizz KPMG

 

L’internaute est ensuite redirigé vers une plateforme interactive assez ludique pour l’aiguiller dans ses potentiels choix de candidatures.

 

Quizz KPMG Mosaique

 

De nombreux contenus photos provenant des évènements auxquels le cabinet participe sont diffusés sur la page « Recrutement », afin de démontrer son dynamisme et l’importance que donne KPMG à ses futures recrues.

Des compétitions entre étudiants / collaborateurs sont régulièrement organisées, comme nous pouvons en voir quelques exemples ci-dessous :

 

Evenements KPMG

 

Au-delà d’informer sur ce qu’il se passe en interne, de nombreux conseils concrets (vidéos & écrits) sont proposés aux internautes sur les thématiques suivantes :

– préparer sa candidature
– se préparer le jour j
– etc…

 

KPMG Recrute

 

Des collaborateurs de différents services / métiers seront interviewés pour que ceux-ci partagent leur expérience KPMG.

Les points suivants seront principalement abordés au cours de ces vidéos :

– évolution possible au sein de l’entreprise
– quotidien en temps que collaborateur
– rôle des responsables
– épanouissement personnel & professionnel
– apprentissage & formation

 

KPMG Youtube

 

 

2) Démontrer l’expertise du cabinet

Dans cette deuxième partie, je vais m’intéresser à l’aspect plus « business » de la communication des cabinets de conseil.

Il sera question cette fois d’analyser la communication réalisée à destination de professionnels potentiellement clients du cabinet, et cela via les réseaux sociaux.

Tous les réseaux sociaux sont-ils réellement pertinents dans l’atteinte de cet objectif ?

Nous verrons ensemble comment les plus grands cabinets français cherchent à démontrer leur expertise via des réseaux tels que Twitter ou encore LinkedIn.

 

L’exemple Kurt Salmon France

Afin de faire gagner du temps et démontrer sa compréhension des enjeux d’un projet de loi actuel, le cabinet Kurt Salmon propose sur son compte Twitter une infographie comprenant de nombreuses données utiles aux décideurs.

Dans ce cas, il s’agit de rebondir sur une actualité sur le réseau du temps réel Twitter.

 

Twitter Kurt Salmon 1

 

L’internaute sera ensuite redirigé vers une infographie complète hébergée sur le site Internet, avec un design soigné et agréable à lire.

 

Infographie Kurt Salmon 1

 

L’exemple Accenture France

Le cabinet propose une page LinkedIn dont les contenus sont principalement axés vers les professionnels.

Celle-ci est indispensable à n’importe quelle entreprise ayant une activité en B2B.

 

Accenture linkedin 1

 

Nous retrouverons alors des contenus experts produits par le cabinet par exemple sous la forme de vidéos ou d’articles.

Dans l’exemple ci-dessous, nous observons une publication LinkedIn d’une vidéo d’un consultant d’Accenture Digital sur la personnalisation de l’expérience client en ligne.

 

Accenture linkedin 2

 

L’exemple KPMG

Sur le compte Twitter @KPMG_France, le cabinet d’audit et de conseil propose régulièrement des articles experts provenant :

– de son site Internet / blog
– de sa revue de presse

Les contenus créés par le cabinet seront facilement identifiables avec le hashtag #EtudeKPMG.

Dans l’exemple ci-dessous, un tweet a été publié sur la thématique des « HR Analytics ».

 

KPMG Twitter 2

 

Les internautes seront alors ensuite redirigés vers un contenu écrit visant à donner gratuitement des conseils aux décideurs professionnels.

L’objectif est encore une fois ici de démontrer sa connaissance sur un sujet précis, démarche incontournable pour un cabinet de la taille et de l’influence de KPMG.

 

Article 1 Blog KPMG

 

Chaque visuel associé à un tweet seront travaillés afin de faire ressortir les éléments suivants :

– l’auteur de l’article & son poste
– une citation clé du contenu pour donner envie de cliquer

 

KPMG Tweet 4

 

Dans ce cas, l’article n’est pas hébergé sur le site de KPMG mais sur un média externe.

Le fait de communiquer ce type de revue de presse est alors pertinent pour le cabinet car nous sommes toujours ici dans une démarche de démonstration d’expertise.

 

Tribune KPMG

 

3) Raconter l’histoire de l’entreprise

Après plusieurs dizaines d’années d’existence, chaque cabinet a bien souvent une histoire à raconter et des valeurs à défendre.

Il ne s’agit pas ici de communiquer dans un objectif direct de recrutement ou de démonstration d’expertise.

Nous verrons dans cette troisième partie comment les cabinets de conseil partagent leurs actualités sur les réseaux sociaux, et comment des plateformes telles qu’Instagram peuvent être utilisées dans ce but.

 

L’exemple Ernst & Young

Dans un premier exemple, le cabinet partage sur son compte Twitter une vidéo dans laquelle un associé d’Ernst & Young et le président de RLCF conçoivent le rapprochement de leurs deux sociétés dans un objectif d’amélioration de la qualité des prestations.

 

EY Twitter 1

 

Le compte Twitter sera également utilisé pour partager des contenus photos portant sur les différentes compétitions organisées par le cabinet.

Par exemple, Ernst & Young organise annuellement la compétition lors de laquelle sont nommés les « entrepreneurs de l’année ».

 

EY Twitter 2

EY Twitter 3

 

Nous comprenons alors l’importance donnée par le cabinet à l’esprit d’initiative de ses collaborateurs.

 

L’exemple BCG

Le cabinet américain propose sur son compte Instagram de nombreuses citations « inspirantes » visant à communiquer ses valeurs et son positionnement.

La publication de ce type de contenu n’est pas forcément des plus pertinents car Instagram est un réseau « du temps réel », où les contenus doivent être natifs (c’est-à-dire dont on a l’impression qu’ils ont été produits avec l’application).

Je pense qu’une publication de ces citations sur LinkedIn à destination de professionnels serait plus judicieuse.

 

BCG Instagram

 

L’exemple Deloitte

Dans ce dernier exemple, il est simplement question pour le cabinet de partager sur sa page LinkedIn l’annonce d’une belle performance par rapport à ses concurrents.

Deloitte 2

 

Il s’agit ici de démontrer aux internautes  la qualité des prestations offertes par le cabinet via des récompenses de presses spécialisées.

 

Deloitte 1

 

4) Benchmark concurrentiel

Pour clôturer cet article, je vous propose un petit benchmark des pages Facebook axées « RH » des principaux cabinets de conseil en France.

Réalisé avec l’outil « Viral Lab » de chez Make Me Viral, celui-ci nous informe que KPMG est loin devant ses concurrents sur Facebook en termes de fans présents sur la page dédiée RH.

En revanche, le nombre de personnes qui en parlent (implication des internautes) n’est relativement pas aussi bon que sur les pages de ses concurrents.

On notera l’arrivée toute fraîche du cabinet McKinsey sur Facebook.

 

Benchmark RS

Recevez chaque lundi la newsletter

  • Les dernières fonctionnalités des réseaux sociaux
  • Conseils stratégiques & opérationnels pour le Community Manager
 
Written by Clément Pellerin