Recevez chaque lundi la newsletter du Community Manager

  • Les dernières fonctionnalités des réseaux sociaux
  • Les outils indispensables du Community Manager
  • Des conseils stratégiques & opérationnels pour le Community Manager
 

Votre stratégie social-média est prête ?

Il vous reste encore le plus dur : l’exécution.

La mise en place des différentes actions prévues dans le plan de communication sur les réseaux sociaux amène le Community Manager à se remettre perpétuellement en question :

1) Les contenus proposés correspondent-ils aux attentes de mon audience ?
2) Sur quelle(s) base(s) puis-je renouveler ma ligne éditoriale ?
3) Quelle(s) méthodologie(s) publicitaire(s) pour ma problématique business ?
4) Mes campagnes publicitaires sont-elles optimisées ?
5) Quels sont les outils d’évènementiel on-line & off-line à ma disposition ?
6) Comment maximiser la participation des internautes lors de mes évènements ?
7) Comment puis-je mesurer les retombées d’une opération blogueur ?

Dans le cadre de cet article, je vais donc aborder les différents leviers d’apprentissage par l’expérience du Community Manager, à savoir :

1) L’engagement sur les contenus
2) La performance publicitaire
3) La pertinence et l’efficacité de l’évènementiel

1) L’engagement sur les contenus

Problématiques du Community Manager

1) Les contenus proposés correspondent-ils aux attentes de mon audience ?
2) Sur quelle(s) base(s) puis-je renouveler ma ligne éditoriale ?

Dans cette première partie, je vais m’intéresser à la mesure des interactions réalisées par votre communauté sur les contenus publiés.

La mesure de ces indicateurs vous permettra alors de remodeler votre ligne éditoriale en fonction des attentes exprimées ou sous-entendues.

A) Facebook

Plusieurs indicateurs devront être observés lors d’une présence de marque sur Facebook.

Voici les principaux :

– engagement sur les contenus

Celui-ci indique l’engagement des internautes sur les publications de la page par clics/J’aime/commentaires/partages.

– différence nette de « J’aime / Je n’aime plus »

Celui-ci indique le nombre de fans gagnés / fans perdus sur une période définie.

Vous pourrez donc détecter les contenus causant le plus de désaffections sur votre page.

– données démographiques des personnes impliquées sur la page

Avec ce graphique, vous obtiendrez donc les informations concernant le sexe/âge des personnes les plus engagées.

Très utile lorsque vous devez cibler une catégorie d’âge/sexe en particulier.

– retours qualitatifs

Sous la forme de commentaires, les retours des internautes/fans permet de connaître leur appréciation des contenus.

En voici un exemple ci-dessous :

B) Twitter

– évolution du nombre de followers

Indicateur clé permettant de connaître l’attrait du compte aux yeux des internautes.

– évolution du nombre de retweets/mentions

Indicateur clé permettant de connaître l’attrait des contenus aux yeux des internautes.

– nombre de clics sur les liens

Indicateur permettant de connaître le trafic généré par les réseaux sociaux sur un lien précis (propriétaire ou non).

C) Google +

– évolution du nombre de followers

– retours qualitatifs

D) Pinterest

– l’évolution du nombre de followers

– l’évolution du nombre de pins

– le classement des boards les plus virales

– le classement des boards par score d’engagement

2) La performance publicitaire

Problématiques du Community Manager

3) Quelle(s) méthodologie(s) publicitaire(s) pour ma problématique business ?
4) Mes campagnes publicitaires sont-elles optimisées ?

Dans cette deuxième partie, je vais m’intéresser à la mesure des statistiques provenant de la mise en place de campagnes publicitaires sur Facebook.

A) Choix du type de publicité

Facebook donne la possibilité aux marques/institutions/associations de se promouvoir via différentes options publicitaires :

– Engagement avec les publications : mettre en avant une publication visant à générer des likes/comments/shares/clics sur un produit/évènement donné de la marque.

– Mentions « J’aime la page » : recruter de nouveaux fans par la mise en avant de la page dans sa globalité.

– Clics vers un site web : créer du trafic vers le site vitrine/e-commerce de la marque.

– Promotions d’évènements : recruter plus de participants lors de ses évènements Facebook

B) Définition du public ciblé

Une fois le type de publicité choisi, il vous reste ensuite à définir les différentes audiences à toucher.

Pour cela, Facebook vous proposera un module de ciblage par :

– Lieu (Pays / Ville)
– Age
– Sexe

– Intérêts précis (ici « Accessoires de mode » « Bijoux » « Mode » « Vêtements »)

– Connexions

Si vous ne souhaitez cibler que les amis des fans d’une page, paramètrez comme ci-dessous :

C) Choix d’optimisation des performances

Vous devrez ensuite choisir la méthodologie d’optimisation de vos publicités entre :

– maximiser l’engagement sur les publications de la page

– maximiser le nombre de clics sur les publications

– maximiser le nombre d’impressions sur les publications

D) Les indicateurs de mesure

Pendant le déroulement de votre campagne, vous pourrez en permanence modifier/stopper les campagnes ne rencontrant pas un fort taux de succès.

Facebook vous proposera alors un ensemble de métriques vous permettant de juger de l’efficacité de votre campagne avec les données suivantes :

Objectif : reflète l’action que l’on souhaite générer par la publicité

Résultats : nombre d’actions générées par la publicité

Coût : moyenne payée pour l’atteinte de chaque action

Portée de la publicité : nombre de personnes uniques ayant vu la publicité

Fréquence : nombre moyen de fois qu’une personne a vu la publicité

Clics : nombre de clics reçus par la publicité

Taux de clics : nombre de clics reçus par la publicité divisé par le nombre d’affichages

Prix moyen : montant moyen payé par action (clic/action/1 000 impressions)

Dépense totale : dépense totale effectuée sur la durée de l’opération

Une fois la campagne terminée, il vous reste alors à consulter les données définitives de l’opération telles qu’elles pourraient apparaître ci-dessous :

3) La pertinence et l’efficacité de l’évènementiel

Problématiques du Community Manager

5) Quels sont les outils d’évènementiel on-line & off-line à ma disposition ?
6) Comment maximiser la participation des internautes lors de mes évènements ?
7) Comment puis-je mesurer les retombées d’une opération blogueur ?

A) Pertinence de l’événementiel on-line

Vous souhaitez dynamiser votre communauté pendant une période définie ?

L’organisation de jeux-concours est une bonne solution pour cela.

Des outils tels que SocialShaker vous permettront de générer très rapidement des applications intégrables à votre page Facebook, avec les mécaniques suivantes :

Une fois la mécanique choisie, il vous faudra réfléchir à de nombreux points constituant l’organisation de votre jeu :

– quelles sont vos cibles ?
– quel est le taux d’engagement de votre communauté ?
– quelle sera la durée du jeu-concours ?
– quelle sera la ou les récompense(s) offerte(s) ?
– quels sont les moyens de communication supplémentaires mis en oeuvre (Facebook Ads, Adwords, etc…) ?

Après chaque jeu, il sera donc nécessaire d’analyser les données suivantes :

– nombre de participants au jeu-concours
– nombre de fans recrutés grâce à l’opération
– évolution du taux d’engagement sur la période

B) Création et entretien de communauté off-line

La création de communauté ne doit pas s’arrêter uniquement à l’aspect virtuel.

Certaines entreprises trouveront un réel intérêt de rencontrer leurs prospects/clients lors d’évènements tels que des :

– salons
– conférences
– petit-déjeuners

L’objectif de cette rencontre est de favoriser les échanges entre les internautes et la marque pour mieux comprendre les attentes/besoins de ces derniers.

Ces évènements pourraient être organisés sous la forme :

– d’évènements Facebook

– de groupe Meetup

– d’évènements EventBrite

Comment mesurer l’efficacité des évènements organisés ?

– par le nombre d’inscrits en ligne
– par le nombre de personnes réellement venues
– par la qualité des échanges réels
– par le nombre de contacts / leads générés suite à l’évènement

C) Quid des relations blogueurs

La mise en place de relations blogueurs/blogueuses peut être une excellente alternative pour atteindre votre cible par un intermédiaire influent.

Pour mettre en place ce type d’opération, il vous faudra respecter les quatre étapes suivantes :

1) La détection

Avec des annuaires de blogs tels qu’E-buzzing ou Hellocoton, vous pourrez facilement faire votre première liste de plateformes intéressantes à analyser.

Il s’agira de regarder dans un premier temps les blogs pouvant « fitter » à votre cible.

2) La sélection

Ensuite, il vous faudra regarder dans le détail les différents contenus et interactions présents sur le blog à savoir :

– le nombre d’articles publiés
– la typologie de la ligne éditoriale
– le nombre de partages / articles
– le nombre de commentaires

Ces données pourront vous donner un réel aperçu de la popularité du blog.

3) La mise en place de l’opération

Une fois le ou les blogs sélectionnés, il vous faudra ensuite définir la typologie de l’opération à mettre en place.

S’agira t-il de :

– billets sponsorisés
– billets sponsorisés + concours
– relais/retours sur évènements
– etc…

4) La mesure des retombées

Enfin, il vous faudra consulter votre webanalytics (copie d’écran ci-dessous Google Analytics) pour voir dans quelle mesure l’opération aura générer du trafic sur vos espaces.

Conclusion

Au-delà de la mise en place d’une stratégie social-média, la seconde grande mission du Community Manager sera sans aucun doute l’exécution.

J’espère avoir pu vous donner un maximum de conseils dans la mise en place de vos prochaines opérations, et vous invite à faire part de vos bonnes astuces dans les commentaires.

 

Clément Pellerin – Community Manager Freelance & Formation réseaux sociaux

Formation Community Manager : 2 jours et 3 participants maximum

Je veux en savoir plus


L'accélérateur social-média : une formation individuelle d'une journée

Je veux en savoir plus
Written by Clément Pellerin