Les commissaires-priseurs sur les réseaux sociaux

Recevez chaque lundi la newsletter du Community Manager

  • Les dernières fonctionnalités des réseaux sociaux
  • Les outils indispensables du Community Manager
  • Des conseils stratégiques & opérationnels pour le Community Manager
 

Afin de comprendre les problématiques rencontrées par les entrepreneurs sur les réseaux sociaux, j’ai décidé de consacrer une rubrique complète au décryptage de ces nouveaux outils par secteur d’activité.

Vous pouvez retrouver les 28 premiers épisodes de cette série ici :

Episode 1 : l’hôtellerie
Episode 2 : l’e-commerce
Episode 3 : les professions libérales
Episode 4 : les organisations non gouvernementales
Episode 5 : les agences immobilières
Episode 6 : les bars et restaurants
Episode 7 : les instituts de beautés et spas
Episode 8 : les parfumeries
Episode 9 : les fleuristes
Episode 10 : les coiffeurs
Episode 11 : les librairies indépendantes
Episode 12 : les opticiens
Episode 13 : les universités et écoles supérieures
Episode 14 : les agences de voyages
Episode 15 : les avocats
Episode 16 : les gestionnaires de patrimoine
Episode 17 : les éditeurs
Episode 18 : les sites e-commerce de vins & spiritueux
Episode 19 : les marques de cosmétiques
Episode 20 : les marques de prêt-à-porter
Episode 21 : les sociétés de VTC (véhicules de tourisme avec chauffeur)
Episode 22 : les pharmacies
Episode 23 : les experts-comptables
Episode 24 : les architectes
Episode 25 : les jardineries
Episode 26 : les bijouteries
Episode 27 : la grande distribution
Episode 28 : les marques de luxe

Cette fois-ci, je vais m’intéresser à la communication social-média des commissaires-priseurs ainsi que des hôtels de vente.

 

Problématiques du secteur

Il existe deux types de commissaires-priseurs en France :

– les commissaires-priseurs judiciaires étant nommés par le Garde des Sceaux et gérant la vente de biens provenant de saisies d’entreprises ou de particuliers
– les commissaires-priseurs disposant d’une société commerciale (mais agréé par le Conseil des ventes) et gérant la vente de biens de particuliers suite à leur demande.

Dans les deux cas, ces professionnels sont rémunérés via des commissions réalisées sur chacune des ventes : ils ont donc intérêt à faire connaître leur établissement afin que le public présent soit nombreux lors de chaque session.

Certains d’entre eux ont déjà bien compris l’importance de se lancer sur les réseaux sociaux, et nous verrons tout au long de cet article comment ces derniers s’y prennent afin de développer leur visibilité.

 

1) Conseiller les internautes

Une des premières actions que le commissaire-priseur pourrait mettre en place sur ses espaces sociaux serait la mise à disposition de conseils à destination du public.

Que ce soit sur les produits vendus ou même sur le fonctionnement des enchères, il est important de prendre par la main des personnes en ayant peu ou pas la culture afin de les inciter à venir aux sessions de vente.

 

Exemple : Hôtel des ventes de Genève 

Dans ce cas, il s’agira pour cet hôtel de raconter l’histoire d’un meuble par l’intermédiaire d’un article présent sur son blog.

L’hébergement du contenu écrit sur cet espace est judicieux car il n’est pas possible de partager autant d’informations sur Facebook, Twitter ou Google+ en une seule fois.

D’autre part, le référencement naturel offert par l’article permet aux internautes recherchant de l’information sur « Huanghuali, l’or ambré du Céleste Empire » d’être retrouvé sur Google.

 

Hôtel des ventes de Genève

 

Dans le même temps, des contenus experts seront proposés sur la page Facebook de l’hôtel afin d’informer en permanence les fans sur les éléments clés à connaître dans le domaine de l’art ou de la joaillerie.

Sur la capture d’écran ci-dessous, nous observons un article informant d’une valeur refuge : le diamant.

 

Commissaires-priseurs Genève

 

Exemple : Interenchères

Le site permettant de connaître l’ensemble des ventes aux enchères du moment propose de nombreux contenus à vocation de conseil à destination de novices.

Sur la capture d’écran ci-dessous, nous observons bien la démarche de pédagogie effectuée par la plateforme à destination d’internautes débutants recherchant des informations liées à ce domaine.

 

Conseil ventes aux enchères

 

Il serait particulièrement intéressant pour d’autres enseignes de mettre en place ce type de démarche et cela pour deux principales raisons :

– les informations ainsi communiquées valorisent l’expertise de l’entreprise ou du professionnel
– la mise à disposition d’un tel contenu contribue au référencement naturel via la longue traîne

 

Conseils ventes aux enchères

 

2) Raconter l’histoire de l’enseigne

Les réseaux sociaux constituent d’excellents moyens pour communiquer les caractéristiques/faits différenciant une société de ventes aux enchères de toutes les autres.

Par la communication de revues de presse, retours sur évènements, retours sur les ventes ou de vidéos exposant les coulisses d’hôtels, de nombreuses possibilités sont offertes aux commissaires-priseurs.

 

Exemple : la revue de presse de la société Bisman

Dans ce cas, l’Etude Bisman fait l’objet d’un article complet portant sur l’une de ses jardinières dans la « Gazette Drouot », le magazine spécialisé portant sur les ventes aux enchères.

L’ensemble de ses fans est donc informé par l’intermédiaire d’une publication Facebook comme nous le voyons ci-dessous :

 

Revue de presse - Commissaire priseur Bisman

 

Exemple Artcurial : le retour sur évènement

Cette fois-ci, il s’agit pour la société de ventes aux enchères de publier sur sa page Facebook une vidéo destinée à promouvoir un évènement organisé en son sein : l’exposition et la vente d’Urban Art en Février 2014.

Pour cela, une publication est donc proposée aux fans de la page dont la vidéo est hébergée sur Youtube.

 

Artcurial 2

 

Exemple Hôtel des ventes de Poitiers : le retour sur les ventes de chaque session

A la fin de chaque session, l’hôtel propose un album récapitulatif de l’ensemble des ventes réalisées afin d’informer les internautes de la typologie des produits proposés.

Une belle manière d’inciter les internautes à se déplacer.

 

Commissaires priseurs Poitiers

 

Exemple Hôtel des Ventes de Carcassonne : mise en avant du professionnel

Cette fois-ci, l’institution propose par l’intermédiaire de sa page Facebook une publication visant à mettre en avant le commissaire-priseur en action mais également visant à remercier les participants d’une session réalisée auparavant.

 

Hôtel des ventes de Carcassone

 

3) Annoncer les prochaines ventes

Il ne faut pas perdre de vue que ces professionnels ont pour objectif final d’inciter un maximum de personnes à venir participer aux ventes pour réaliser de meilleures commissions.

Les réseaux sociaux pourront les aider et cela de diverses manières.

 

Exemple Hôtel des ventes de Poitiers : recrutement d’abonnés à la newsletter

Dans ce cas, les internautes sont incités à s’inscrire à la newsletter pour recevoir la liste des produits prochainement disponibles lors des futures sessions de vente.

 

Hôtel des ventes de Poitiers

 

Exemple : Hôtel des ventes de Rambouillet

Très simplement, l’hôtel informe les internautes des prochaines sessions de vente par l’intermédiaire de publications Facebook où nous retrouverons les informations suivantes :

– la date
– l’heure
– les types de produits proposés
– un album photo avec certains produits à vendre

 

Hôtel des ventes - Annonces des produits

 

Exemple Hôtel des Ventes de Morlaix : la retransmission des sessions de vente en direct

Dans ce cas, il s’agira de donner la possibilité aux internautes de pouvoir visionner et enchérir lors de sessions de vente par l’intermédiaire du site Drouotlive.com.

L’hôtel des ventes publiera alors cette information sur sa page Facebook comme nous le voyons ci-dessous :

 

Hôtel des ventes de Morlaix

 

L’internaute sera ensuite redirigé vers un espace avec vidéo & son lui permettant de prendre part aux enchères lors de sessions organisées n’importe où en France.

 

Commissaires priseurs en direct

 

Clément Pellerin – Formateur et consultant social-média – Formation réseaux sociaux

Formation Community Manager : 2 jours et 3 participants maximum

Je veux en savoir plus


L'accélérateur social-média : une formation individuelle d'une journée

Je veux en savoir plus
Written by Clément Pellerin