Partis politiques

Recevez chaque lundi la newsletter du Community Manager

  • Les dernières fonctionnalités des réseaux sociaux
  • Les outils indispensables du Community Manager
  • Des conseils stratégiques & opérationnels pour le Community Manager
 

Afin de comprendre les problématiques rencontrées par les entrepreneurs sur les réseaux sociaux, j’ai décidé de consacrer une rubrique complète au décryptage de ces nouveaux outils par secteur d’activité.

Vous pouvez retrouver les 47 premiers épisodes de cette série ici :

Episode 1 : l’hôtellerie
Episode 2 : l’e-commerce
Episode 3 : les professions libérales
Episode 4 : les organisations non gouvernementales
Episode 5 : les agences immobilières
Episode 6 : les bars et restaurants
Episode 7 : les instituts de beautés et spas
Episode 8 : les parfumeries
Episode 9 : les fleuristes
Episode 10 : les coiffeurs
Episode 11 : les librairies indépendantes
Episode 12 : les opticiens
Episode 13 : les universités et écoles supérieures
Episode 14 : les agences de voyages
Episode 15 : les avocats
Episode 16 : les gestionnaires de patrimoine
Episode 17 : les éditeurs
Episode 18 : les sites e-commerce de vins & spiritueux
Episode 19 : les marques de cosmétiques
Episode 20 : les marques de prêt-à-porter
Episode 21 : les sociétés de VTC (véhicules de tourisme avec chauffeur)
Episode 22 : les pharmacies
Episode 23 : les experts-comptables
Episode 24 : les architectes
Episode 25 : les jardineries
Episode 26 : les bijouteries
Episode 27 : la grande distribution
Episode 28 : les marques de luxe
Episode 29 : les commissaires-priseurs
Episode 30 : le secteur industriel
Episode 31 : les musées
Episode 32 : les bibliothèques
Episode 33 : les agriculteurs
Episode 34 : les assurances & mutuelles
Episode 35 : les offices de tourisme
Episode 36 : les banques
Episode 37 : les collectivités territoriales
Episode 38 : les chanteurs et musiciens
Episode 39 : les constructeurs automobiles
Episode 40 : les startups social-média
Episode 41 : les fast-food
Episode 42 : les chaînes de télévision
Episode 43 : les hôpitaux et cliniques
Episode 44 : les parcs animaliers
Episode 45 : les théâtres
Episode 46 : les clubs de football
Episode 47 : les SS2I

 

Cette fois-ci, je vais m’intéresser de plus près à la communication social-média des partis politiques.

Préambule : les exemples proposés ici proviennent des principaux partis politiques français et aucun jugement ne sera porté quant aux idées véhiculées par ces groupes.

 

Problématiques du secteur

Les réseaux sociaux constituent des espaces de communication clés pour les partis politiques, dans la mesure où ces derniers peuvent rapidement y communiquer leurs opinions et inciter l’internaute à passer à l’action.

Sur des réseaux tels que Facebook, Twitter, Instagram ou sur des plateformes telles que Youtube ou Dailymotion, l’UMP, le PS, le FN, EELV, le MODEM, l’UDI ou encore le Front de Gauche gardent le contact avec leur base militante et cherchent à convaincre au-delà.

Tout au long de cet article, je tenterai d’analyser la communication des plus grands partis sur les réseaux sociaux, afin d’en faire ressortir les similitudes, mais également les divergences d’usages.

 

montage_partis_politiques

 

1) Affirmer les positions du parti

Chaque parti politique dispose d’une ou plusieurs idéologie(s) que celui-ci défend auprès des citoyens.

Les réseaux sociaux permettront à ces groupes de pouvoir exprimer leurs points de vue / positions sur un sujet en rapport avec l’actualité via des espaces tels que Facebook, Twitter ou Youtube / Dailymotion.

Cette démarche se fera au niveau national mais également au niveau des différentes fédérations présentes en région.

 

A) Au niveau national

Sur les pages & comptes nationaux des partis, divers types contenus sont proposés aux internautes afin d’exprimer un point de vue sur une actualité.

Nous verrons alors que les partis politiques français ont à disposition plusieurs méthodes de génération d’engagement auprès de leurs fans / followers.

 

Exemple Parti Socialiste : le communiqué écrit sur le blog

Afin de communiquer le point de vue du député Jean-Marc Germain sur la situation au Gabon, le PS propose aux internautes de prendre connaissance d’un communiqué grâce à la mise à disposition d’un lien raccourci (bitly), mais également grâce à un aperçu en guise d’image dans la publication.

 

PS 1

 

Exemple Front National : l’interview télévisée

Après les évènements de Dijon, l’opinion de la présidente du FN a été diffusée sur la page Facebook du parti sous la forme d’une interview télévisée réalisée sur la chaîne i-Télé.

 

FN 2

 

Exemple Parti de Gauche : le point de vue sur la grève des médecins libéraux

Dans ce cas, il s’agit pour le parti de donner son avis sur la grève des médecins libéraux se déroulant au cours du mois de décembre, et cela par l’intermédiaire de son blog.

Lieu d’espace d’expression libre et « illimité », le blog est très utilisé par les partis politiques pour héberger le contenu écrit, et rechercher l’audience sur des espaces comme Facebook ou Twitter.

 

 

PDG 1

 

Exemple EELV : le livetweet de la prise de parole de la dirigeante

Les hommes / femmes politiques sont pour certains régulièrement invités sur les plateaux télés ou radios.

Un service d’information et de relai sera alors effectué par les Community Managers des partis politiques via Twitter sous la forme de livetweets, comme c’est le cas lors de l’intervention d’Emmanuelle Cosse à l’émission « Le Talk Figaro ».

 

EELV 1

 

Exemple UDI  : la publication « Citation » du président

Les dirigeants sont naturellement les hommes / femmes fort(e)s du parti et leur parole de leader est capitale pour réussir à fédérer les internautes / citoyens autour de leurs projets.

Par une publication imagée avec une citation « forte » du président de l’UDI, le Community Manager souhaite ici valoriser une opinion auprès des internautes fans de la page.

 

UDI 1

 

Exemple Jeunes UMP : la contestation

Les partis politiques ne sont pas présents uniquement de part leurs comptes nationaux globaux, mais sont également actifs par l’intermédiaire de leurs différentes branches / filiales par classe d’âge.

Ainsi, pour chaque parti, nous retrouverons :

Jeunes UMP / Jeunes actifs UMP
Jeunes UDI
Jeunes Socialistes
Etc…

Dans ce cas, la branche « Jeunes » de l’UMP propose sur sa page Facebook un message de contestation issu d’une page externe.

L’objectif ici est de faire réagir les fans et d’inciter au partage.

 

UMP Jeunes

 

B) Au niveau local

Afin d’être le plus proche possible de ses adhérents / militants / sympathisants, des fédérations régionales existent dans chaque parti politique français.

Ces établissements disposent donc d’une présence social-média à part entière et distincte des comptes / pages nationaux.

 

Exemple Fédération UMP de Paris : l’évènement Facebook pour les municipales

Afin de rencontrer et de remplir les différents meetings organisés, les réseaux sociaux peuvent servir de levier de communication.

Dans l’exemple ci-dessous, la fédération parisienne invite ses militants à se déplacer pour assister à une intervention portant sur le thème « Quelle stratégie pour les prochaines municipales ? ».

 

Ump Paris 2

 

Exemple UDI Val-de-Marne : l’incitation à l’inscription sur les listes électorales

Par l’intermédiaire d’un retweet, le compte de la fédération du 94 incite les internautes à s’inscrire sur les listes électorales pour pouvoir voter aux départementales & régionales en 2015.

 

UDI 2

 

Exemple Fédération Modem du Val-d’Oise : l’appel à l’adhésion

Sous la forme d’un article de blog posté sur Facebook, la fédération du 95 incite les internautes à rejoindre le « Mouvement Démocrate » par l’apport d’un lien dédié à cette action.

 

Modem 2

 

Exemple Fédération Lille-Métropole FN : le communiqué de presse local

La fédération donne son point de vue sur l’arrivée d’un nouveau centre commercial dans la métropole lilloise.

Un communiqué est alors proposé sous la forme d’une image associée à la publication Facebook.

La lecture de celui-ci ne sera pas forcément optimale de cette manière.

 

FN Lille

 

Exemple Fédération PS du Rhône : les projets régionaux à venir

Dans une démarche d’information des citoyens de la région, le Community Manager de la page propose un communiqué de presse hébergé sur le site de la fédération.

 

PS Rhone

 

Exemple EELV Nord Pas de Calais : l’évènement local via Twitter

A l’instar des évènements Facebook, les partis politiques communiquent également sur leurs rassemblements via Twitter, comme c’est le cas de la fédération EELV du Nord Pas de Calais.

 

EELV 4

2) Impliquer le militant en ligne

Au-delà de communiquer sur leurs positions, les partis politiques recherchent également à impliquer / engager les internautes (militants) lors de leur navigation en ligne.

Nous verrons alors dans cette deuxième partie qu’il existe plusieurs méthodes pour cela.

 

Exemple Europe Écologie : inciter à rejoindre un mouvement soutenu

Dans ce cas, il s’agira pour le parti d’inciter les fans à rejoindre le mouvement « Occupy Sivens » en communiquant le lien de son site Internet.

 

EELV 1

 

Ces derniers peuvent ensuite soutenir l’opération en partageant un message de soutien sur Twitter et en « s’inscrivant » sur la carte collaborative, comme nous le voyons ci-dessous :

 

Sivens

 

Exemple Front National : incitation à rejoindre le réseau social militant

Afin d’impliquer les internautes fans de la page Facebook, le FN informe de l’existence d’un réseau social dédié à la promotion / défense des idées de Marine Le Pen.

Ce réseau nommé « Les Patriotes » vise à déplacer la communauté existante sur Facebook vers un espace propriétaire.

 

FN 1

 

Les utilisateurs seront alors incités à effectuer des missions pour gagner des points.

Ces missions peuvent être :

– s’inscrire sur les listes électorales
– inviter ses amis à rejoindre le réseau
– poser ses questions à Marine Le Pen
– suivre la page Facebook
– etc…

 

Les patriotes

Exemple UDI : le vote sur l’actualité

Le parti de centre-droit propose régulièrement sur sa page Facebook des invitations à participer à un sondage en lien avec l’actualité.

Dans l’exemple ci-dessous, il s’agit d’interroger les internautes sur la pertinence de la présence de Vladimir Poutine aux commémorations du débarquement.

 

UDI 3

 

Exemple UMP : participation à l’élection du président du parti

Afin d’élire le président de l’UMP, le parti a organisé une élection en ligne et s’est servi de tous ses relais de communication digitaux (dont page Facebook, compte Twitter, etc…) pour le faire savoir.

Ce type d’élection est sans aucun doute ce qui se fera pour tous les partis dans les années à venir.

 

UMP 3

 

Exemple Parti Socialiste : les réactions aux questions du gouvernement via Twitter

Cette fois-ci, le parti incite les internautes à réagir sur Twitter avec un hashtag dédié #QAG lors des questions au gouvernement.

Une retransmission sera alors effectuée sur le site du PS.

 

PS 1

 

Exemple Mouvement Démocrate : la boutique en ligne

Le parti nous propose ici une boutique commercialisant des goodies à l’effigie de François Bayrou ou aux couleurs du Modem.

Une méthode pour diffuser ses idées et ravir les sympathisants / militants pouvant afficher leur soutien au groupement politique.

 

Modem 3

 

3) Valoriser l’activité du parti et des militants

Dans cette troisième partie, je vais m’intéresser à la mise en lumière des différents évènements se déroulant au sein des partis politiques, mais également à la manière dont le travail des militants est valorisé.

 

A) La vie du parti et de ses cadres

Chaque parti politique a sa propre histoire, ses nominations, ses congrès / universités, etc…

Les réseaux sociaux permettront alors de communiquer en temps réel sur ces aspects clés de la vie d’un parti, que ce soit sur des réseaux tels que Facebook, Twitter ou encore Instagram.

 

Exemple UDI : retour sur le congrès d’installation du nouveau président

Sous la forme d’un album photo Facebook, le parti revient sur l’intronisation du nouveau président du parti, donnant ainsi la possibilité aux militants / sympathisants n’étant pas présents de « revivre l’évènement ».

 

UDI 4

 

Exemple UMP : raconter une histoire avec Vine

Après sa nomination, Jean-Christophe Lagarde est venu rendre visite à Nicolas Sarkozy au siège de l’UMP.

Cet évènement a été communiqué (entre autres) sous la forme d’un Vine, comme nous pouvons le voir ci-dessous :

 

UMP 1

 

Exemple FN : les voeux de Marine Le Pen

Sous la forme d’une vidéo Youtube, la présidente souhaite communiquer ses vœux à l’ensemble de son audience.

Ce levier de communication sera bien entendu également utilisé par les autres principaux politiciens.

 

FN 1

 

Exemple Parti Socialiste :  le livetweet d’un évènement

Par l’intermédiaire de son compte Twitter, le parti souhaite relayer toutes les informations concernant un Conseil National se déroulant sous la forme d’un livetweet.

Ainsi, tous les militants n’ayant pas pu se déplacer peuvent quand même rester au courant du contenu de la conférence.

 

PS 2

 

Exemple Mouvement Démocrate : l’actualité imagée du président

Par l’intermédiaire de son compte Instagram, le Modem nous propose de suivre les coulisses et interventions de François Bayrou, son président.

Un usage cohérent de la plateforme sociale pour tenir informés les militants convaincus par le maire de Pau.

 

Instagram Modem

 

B) La valorisation du rôle des militants

Un parti politique n’est pas influent s’il ne dispose pas d’une base militante impliquée et d’une taille relativement conséquente.

Dans ce cadre, il est important pour chaque groupe de savoir valoriser leurs militants, personnes qui le plus souvent bénévolement, passent du temps à diffuser certaines idées au reste de la société.

 

Exemple Parti de Gauche : le retour sur une manifestation

Sur sa page Facebook, le parti propose régulièrement des albums photos visant à revenir sur des manifestations auxquelles ses militants prennent part ou parfois même organisent.

C’est le cas ci-dessous, lors de la manifestation contre « l’austérité ».

 

PDG 1

 

Exemple Parti Socialiste : les twittos pour soutenir François Hollande

Le militantisme ne s’effectue plus seulement dans la rue ou par le porte à porte : les réseaux sociaux sont naturellement des espaces où se confrontent parfois violemment les passionnés de politiques.

Afin de défendre le Président de la République, un rassemblement de twittos a donc été mis en place au QG du Parti Socialiste.

 

PS 3

 

Exemple Europe Écologie : mise en avant du tractage des militants

Le tractage sur les marchés ou dans la rue est une mission classique du militant politique.

Le parti des Verts partage alors régulièrement différentes sessions organisées (ici #VagueVerte) sous la forme d’album photo Facebook, comme nous pouvons le voir ci-dessous :

 

Europe 1

 

Clément Pellerin – Formateur et consultant social-média – Formation réseaux sociaux

Formation Community Manager : 2 jours et 3 participants maximum

Je veux en savoir plus


L'accélérateur social-média : une formation individuelle d'une journée

Je veux en savoir plus
Written by Clément Pellerin